NOUVELLES
31/01/2014 04:08 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Le Nigeria libère trois Indiens enlevés au large de la Guinée équatoriale

Les services secrets du Nigeria ont annoncé vendredi avoir libéré trois Indiens qui avaient été enlevés sur un navire au large de la Guinée équatoriale.

Les trois Indiens avaient été kidnappés sur le bateau-cargo MV San Miguel le 3 janvier et emmenés dans la région de Bonny Channel, dans l'Etat pétrolier de Rivers, dans le sud du Nigeria.

Ils ont été libérés lors d'une opération conjointe de l'armée et des services secrets nigérians, a indiqué l'agence de renseignements nigériane, le DSS (Department of State Services).

"Aucune rançon n'a été payée pour leur libération", a déclaré la porte-parole du DSS, Marilyn Ogar.

Cinq kidnappeurs présumés ont été arrêtés mais leur chef et d'autres membres du gang étaient toujours en fuite, a ajouté Mme Ogar.

Fréquents ces dernières années, les attaques de navires, dont les pirates veulent dérober les cargaisons, et les enlèvements de leurs équipages au large du Nigeria ont fortement baissé.

Selon le rapport annuel du Bureau maritime international, les actes de piraterie dans le golfe de Guinée sont tombés à leur plus bas en six ans en 2013, en chute de 90% par rapport à un plus haut atteint en 2011.

En 2013, les pirates nigérians ont commis 31 des 51 attaques recensées dans la région.

ola-ade/phz/mfp/mba