NOUVELLES
31/01/2014 07:48 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

La révision des traités de l'UE voulue par Cameron "n'est pas la priorité" (Hollande)

Le président français François Hollande a estimé vendredi que la révision des traités de l'Union européenne voulue par le Premier ministre britannique David Cameron d'ici 2017 n'était "pas la priorité", à l'occasion d'un sommet bilatéral à Brize Norton (Royaume-Uni).

La France "souhaite que la zone euro puisse être davantage coordonnée, intégrée et s'il y a des modifications de textes, elles ne nous paraissent pas aujourd'hui de l'ordre de l'urgence. Pour nous, la révision des traités n'est pas la priorité", a déclaré M. Hollande lors d'une conférence de presse conjointe avec le dirigeant conservateur.

"La France souhaite que le Royaume-Uni reste dans l'UE, elle souhaite une Europe plus efficace pour atteindre les objectifs essentiels, la croissance, l'énergie, l'emploi", a encore déclaré le président français.

M. Hollande a dit "respecter parfaitement" le choix de David Cameron d'organiser un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans une UE réaménagée, d'ici la fin 2017, s'il est réélu en 2015. Mais "on ne peut pas faire peser sur l'Europe le choix britannique", a ajouté le président français.

De son côté, le Premier ministre britannique a souligné que sa "position reste complètement la même: nous voulons ces changements, nous voulons cette renégociation, cette renégociation impliquera des changements dans le traité".

"Non seulement des modifications des traités se sont produites durant les trois années et demie écoulées, mais clairement il y aura d'autres changements à venir", a poursuivi M. Cameron, arrivé au pouvoir en mai 2010.

"Ce qu'il faut vraiment que les gens sachent ici au Royaume-Uni, c'est que le référendum (d'appartenance à l'UE) qui aura lieu si je suis toujours Premier ministre se tiendra d'ici la fin 2017. Il n'y a aucun doute là-dessus", a ajouté David Cameron.

swi-alm/dh/plh