NOUVELLES
31/01/2014 04:12 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Et tombent les cerbères

« Nous aurons un gardien devant le filet samedi. Nous ne savons seulement pas dans quelle ligue il aura disputé son dernier match. »

Un texte de Olivier Arbour-Masse Twitter Courriel

Jon Cooper a résumé avec humour la situation préoccupante dans laquelle est plongé le Lightning (31-18-5), vendredi, à la veille d'affronter le Canadien (29-20-5), à Montréal. Pas mal pour un entraîneur qui a vu ses deux gardiens tomber au combat, jeudi, à Ottawa.

D'ailleurs, le Lightning a rappelé vendredi ses deux gardiens de la Ligue américaine, Cédrick Desjardins et Kristers Gudlevskis.

Ben Bishop a participé à l'entraînement au Centre Bell, tandis qu'un gardien en toile remplaçait Anders Lindback à l'autre bout de la patinoire.

Pourtant, des deux, c'est Bishop qui a quitté la rencontre de jeudi, frappé derrière la tête par le patin de son coéquipier Nikita Kucherov dès la deuxième minute.

« J'ai ressenti un vif mal de tête sur le coup, mais ça s'est amélioré par la suite, d'expliquer le portier. Ce matin, je n'avais plus de douleur et j'ai pu m'entraîner. Je vais voir comment je me sentirai samedi, mais je garde espoir de pouvoir jouer. »

Lindback, venu en relève à Bishop, s'est blessé au bas du corps en deuxième période. Il est parvenu à terminer le match, perdu 5-3 par le Lightning, mais Cooper a précisé qu'il ne s'attend pas à le revoir avant la pause olympique.

« Il a été plutôt courageux de rester sur la glace », a souligné l'entraîneur. « Il n'était pas capable de s'agenouiller en papillon en troisième période », d'ajouter Bishop.

Face aux Sénateurs, le Lightning a subi une deuxième défaite de suite, une première séquence du genre en un mois.

« Nous n'avions pas suffisamment d'énergie, jusqu'à ce que nous retirions notre gardien dans les derniers instants. À partir de ce moment, nous avons bien joué, a analysé Cooper. C'est peut-être ça, la solution : jouer sans gardien. » Voilà qui explique l'attitude décontractée de l'entraîneur face à l'incertitude temporaire devant son filet.

Cooper n'est toutefois pas sans savoir que le succès du Lightning repose en grande partie sur les épaulettes de Bishop cette saison. Le gardien de 2,01 m (6 pi 7 po) a maintenu une moyenne de buts alloués de 2,01 et une efficacité de ,932, des chiffres qui le placent en tête des gardiens ayant disputé plus de 30 matchs.

Une troisième chance pour Desjardins?

Le Lightning a donc rappelé les deux gardiens de sa filiale de la Ligue américaine, Cédrick Desjardins et Kristers Gudlevskis, qui se partagent le travail depuis le début de la saison.

Desjardins est le dernier à avoir été sollicité par le Lightning, plus tôt en janvier. Il a déjà battu le Canadien.

Le Néo-Brunswickois de 28 ans a enregistré un gain de 4-1 contre son ancienne formation le 30 décembre 2010. Il s'est également incliné 4-3 le 9 mars dernier. Il en serait à son premier match de la Ligue nationale au Centre Bell.

Kristers Gudlevskis, lui, n'a aucune expérience de la Ligue nationale. Le Letton de 21 ans montre une fiche de 10 victoires et 10 défaites, dont 2 au-delà des 60 minutes de jeu. Il a maintenu une moyenne de 2,78 buts alloués par match et une efficacité de ,898.

Ces statistiques sont semblables à celles de Desjardins (2,78 et ,902), qui n'a toutefois remporté que 5 des 17 matchs auxquels il a pris part.