NOUVELLES
31/01/2014 09:58 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Cuba et le Venezuela renforcent leur coopération économique pour 2014

Cuba et le Venezuela ont renforcé leur relation économique avec la conclusion de 56 projets de coopération d'une valeur de plus de 1,2 milliard de dollars pour 2014, a annoncé vendredi le président vénézuélien Nicolas Maduro à la conclusion d'une visite à La Havane.

"Nous venons de signer 56 projets de coopération dans les domaines de la santé, l'agriculture, l'énergie, l'éducation et le sport (...) pour 1,259 milliard de dollars pour la seule année 2014", a indiqué Nicolas Maduro à la télévision cubaine.

Le Venezuela est déjà de loin le premier partenaire commercial de Cuba et représente 40% du commerce extérieur de l'île. Caracas fournit notamment à Cuba à des conditions avantageuses quelque 100.000 barils de pétrole par jour, soit la moitié de la consommation cubaine.

Le Venezuela est également le premier client de Cuba pour ses exportations de services, notamment dans le domaine de la santé. Quelque 40.000 personnels de santé cubains exercent au Venezuela.

L'exportation de services est la première source de revenus en devises de Cuba, avec quelque 8 milliards de dollars par an, loin devant le tourisme (2,5 milliards) et les remises d'argent de l'étranger (2,5 milliards).

Cuba et le Venezuela "construisent une véritable zone économique, dans le cadre de l'Alba" (Alliance bolivarienne, qui regroupe huit pays de la région). "Nous allons de l'avant, nous sommes l'avant-garde", a affirmé Nicolas Maduro.

Le président vénézuélien a participé cette semaine à La Havane au 2e sommet de la Communauté des Etats d'Amérique latine et des Caraïbes (Celac), qui regroupe tous les pays du continent américain à l'exception des Etats-Unis et du Canada.

Comme de nombreux autres responsables régionaux, le président vénézuélien a profité de sa présence à La Havane pour rencontrer le Père de la Révolution cubaine, Fidel Castro, 87 ans et retiré du pouvoir depuis 2006.

"Nous avons vu un Fidel heureux, rayonnant qui a reçu plus de 15 chefs d'Etats durant le sommet", a-t-il expliqué. "Les visites à Fidel ont toujours une connotation spirituelle très spéciale, car pour nous, Fidel est un géant de l'histoire", a-t-il ajouté.

cb-jhd/hdz/ih