NOUVELLES
31/01/2014 04:36 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Coupe du monde - St Moritz: derniers préparatifs avant Sotchi

Avant de basculer en mode olympique, les skieurs alpins font une dernière halte samedi en Coupe du monde à St-Moritz, où le Norvégien Aksel Lund Svindal tentera d'asseoir, avec la descente de samedi, sa domination au général.

Le champion du monde en titre, largement en tête de la Coupe du monde de descente, n'a jamais terminé au-delà de la quatrième place cette saison, mais n'est monté qu'à deux reprises sur la plus haute marche du podium en six courses.

Avant les Jeux de Sotchi, il compte bien tenter de creuser un peu l'écart au classement général de la Coupe du monde sur son grand rival, l'Autrichien Marcel Hirscher, qui le talonne.

Même sans l'Autrichien Hannes Reichelt, vainqueur à Kitzbühel samedi dernier, mais forcé par une vilaine hernie discale de mettre un terme à sa saison, la course n'est pas gagnée d'avance pour le Scandinave.

Le Suisse Patrick Küng, l'Italien Dominik Paris et le Canadien Erik Guay, ont tous trois aussi remporté une descente cet hiver, montrant que la discipline pouvait changer facilement de patron.

Surtout, l'Américain Bode Miller a fait un retour en force à Kitzbühel, où il a pris la 2e place en super-G et la 3e place en descente, en-deçà cependant de ses espérances.

Max Franz, qui a signé le meilleur temps de l'unique entraînement jeudi, tentera de redonner le sourire à l'équipe autrichienne secouée par le forfait de Reichelt.

La station des Grisons est pour la première fois au programme de la Coupe du monde de ski alpin chez les messieurs depuis 2002, mais parce qu'elle a été appelée à reprendre les courses prévues à Garmisch-Partenkirchen, recalée à cause d'un enneigement insuffisant.

"Ça fera une petite répétition pour Sotchi, où l'on a skié qu'une seule fois en Coupe du monde. Ce sera sympa, mais pas simple", estime Adrien Théaux, chef de file de l'équipe de vitesse française, deux fois 3e et deux fois 4e cette saison.

"Avant les Jeux, faire une course que l'on ne connaît pas, ça use physiquement et mentalement", prévient toutefois Théaux.

Le Français aura une petite revanche à prendre après avoir échoué à quelques centièmes du podium de Kitzbühel: "Il y a une course à aller gagner, des points à marquer pour le général, c'est super important. Pour la confiance, c'est bien d'y aller à fond."

Dimanche, le slalom géant pourrait à nouveau tourner à la bagarre entre les trois ténors de la discipline des deux dernières saisons: l'Autrichien Marcel Hirscher, vainqueur du petit globe de la discipline en 2012, l'Américain Ted Ligety champion du monde 2013 et le Français Alexis Pinturault.

Hirscher et Ligety comptent chacun deux victoires cette saison, alors que Pinturault, souvent placé (deux fois deuxième) attend son heure dans sa discipline fétiche.

Les caprices de la météo et les fortes chutes de neige attendues dans la station vendredi pourraient venir perturber le programme des courses.

Le second entraînement prévu vendredi, a été annulé. Le premier s'était déroulé jeudi sur une piste raccourcie d'une bonne vingtaine de secondes, à cause de la faible visibilité sur le haut du parcours.

L'Autrichien Max Franz avait réalisé le meilleur temps, devançant de 3/100e l'Américain Bode Miller, alors que le Norvégien Aksel Lund Svindal, en tête du classement général de la Coupe du monde, avait terminé à près d'une seconde de Franz.

Programme:

Samedi 1er février: descente, départ à 11h45 (10h45 GMT).

Dimanche 2 février: slalom géant: 1re manche 10H30 (09h30 GMT), 2nde manche 13h30 (12h30 GMT).

tba-stp/jcp