NOUVELLES
31/01/2014 12:38 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Avions ravitailleurs: Airbus espère une commande de 1 md EUR à Singapour

Le constructeur aéronautique européen Airbus espère confirmer bientôt une commande de six avions ravitailleurs avec Singapour, estimée à un milliard d'euros, a-t-on appris vendredi de source industrielle.

"Nous espérons bientôt confirmer une jolie commande de MRTT (MultiRole Tanker Transport) dans la région Asie Pacifique", a déclaré Domingo Urena-Raso, directeur de l'activité avions militaires au sein de la division Airbus Defence and Space.

Il s'est refusé à dévoiler le nom du client. Mais de source industrielle, on précise qu'il s'agit d'une commande de six MRTT par l'Etat de Singapour, où se tient, en février, un salon aéronautique.

Le contrat est estimé à un milliard d'euros.

Le long-courrier A330-200, qui a servi de base au MRTT, un avion de ravitaillement et de transport, est affiché à 220 millions de dollars (163 millions d'euros) au catalogue d'Airbus.

D'après l'hebdomadaire Air et Cosmos, Singapour a déjà passé la commande.

Par ailleurs, le constructeur européen vise cette année une première commande à l'exportation, en dehors des pays qui ont porté le projet, pour l'avion de transport A400M, entré en service en 2013, même s'il reconnaît que l'objectif est ambitieux.

Pour l'A400M, "l'objectif est de décrocher un contrat cette année, même si ça va être très difficile", a ajouté M. Urena-Raso, lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (Ajpae) à Séville.

Depuis que l'armée de l'air française a pris livraison de cet appareil l'été dernier, neuf pays ont déposé des demandes d'information sur l'avion et ses capacités, a indiqué le patron du programme A400M, Cédric Gautier.

Airbus Defence and Space doit livrer cette année douze A400M, à la Turquie, la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne, après avoir livré les deux premiers à la France l'année dernière.

Le constructeur évalue le marché de l'A400M à 400 exemplaires dans les 30 ans qui viennent, au-delà des 174 déjà commandés en Europe et en Malaisie.

Cet avion, capable de transporter 37 tonnes sur de très longues distances (missions stratégiques) et de se poser sur des pistes non préparées (missions tactiques), sera bientôt seul sur le marché face au C-130 tactique de Lockheed Martin (20 tonnes d'emport), conçu il y a plus de 50 ans. Son autre concurrent, l'avion de transport stratégique C-17 de Boeing (76 tonnes), ne sera plus produit à partir de 2015.

Pour M. Urena-Raso, cette absence de concurrent moderne offre "une fenêtre d'opportunité à exploiter rapidement, comme Airbus a su le faire pour le MRTT".

L'avion ravitailleur de Boeing, que l'US Air Force a préféré, ne vole pas encore et, depuis la désillusion américaine, le MRTT a remporté toutes les compétitions, a-t-il rappelé.

La Grande-Bretagne, l'Australie, l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis sont déjà clients de l'A330 MRTT. La France doit aussi en commander. L'Inde l'a sélectionné en janvier mais doit encore passer commande, pour six exemplaires. Enfin la Corée du sud a manifesté son intérêt, a indiqué M. Urena-Raso.

pmr/Dt/fga/ih

AIRBUS GROUP