NOUVELLES
31/01/2014 07:32 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Ashton "consternée" par les tortures infligées à un militant ukrainien

La chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, a exprimé son indignation vendredi après les déclarations d'un militant ukrainien, opposé au régime, qui a raconté avoir été enlevé et torturé pendant une semaine.

"Je suis consternée par les signes évidents de torture prolongée et le traitement cruel infligé" au militant ukrainien très actif contre le président Viktor Ianoukovitch, Dmytro Boulatov, a écrit Mme Ashton dans un communiqué.

Ce militant, âgé de 35 ans et père de trois enfants, porté disparu depuis le 22 janvier, a été abandonné jeudi soir dans une forêt de la banlieue de Kiev après avoir été retenu dans un endroit inconnu et torturé pendant plus d'une semaine.

Mme Ashton a lié l'affaire de M. Boulatov à celle du militant Iouri Verbitski, dont le corps, portant des marques de tortures, avait été retrouvé dans une forêt le 22 janvier.

"Il s'agit de deux cas de ciblage délibéré" visant des leaders d'Automaïdan, mouvement de manifestants en voiture, qui avait organisé plusieurs actions spectaculaires devant la résidence du chef de l'Etat près de Kiev, a estimé Mme Ashton.

"Tous ces actes sont inacceptables et doivent être immédiatement arrêtés", a-t-elle dit. Mme Ashton a demandé aux autorités ukrainiennes "de prendre toutes les mesures nécessaires pour remédier à l'atmosphère actuelle d'intimidation et d'impunité qui permet que de tels actes aient lieu".

"Toutes les personnes détenues illégalement doivent être libérées et les responsables (de ces actes illégaux) traduits en justice", a réclamé Mme Ashton.

aje/siu/jh