NOUVELLES
30/01/2014 04:20 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Toyota: ennuis sur quelques modèles avec le tissu des sièges chauffants

TOKYO - Toyota a demandé jeudi à ses concessionnaires nord-américains de cesser de vendre six modèles populaires de voitures possédant des sièges chauffants, en raison d'un tissu ne répondant pas aux stricts critères d'ignifugation, et qui pourrait donc prendre feu.

Cette directive touche 36 000 voitures, camions et minifourgonnettes, soit environ 13 pour cent de l'inventaire chez les concessionnaires américains. Des véhicules au Canada, au Mexique, en Corée du Sud, en Israël et dans d'autres pays sont également concernés, mais le fabricant n'a pas fourni le total des voitures potentiellement fautives.

On ne signale aucun incendie ou blessure, mais Toyota ne peut vendre des voitures qui ne respectent pas les critères de sécurité américains, a précisé le porte-parole John Hanson.

En ce qui concerne les voitures déjà sur les routes, Toyota estime qu'un rappel n'est pas nécessaire puisqu'il n'y a pas eu d'incident. Les autorités fédérales américaines de la sécurité routière (National Highway Traffic Safety Administration - NHTSA) décideront si ce rappel est nécessaire.

Certains modèles Camry, Avalon, Sienna et Tacoma des années 2013 et 2014 équipés de sièges chauffants ne peuvent ainsi plus être vendus, tout comme des Corolla et des Tundra modèle 2014. La Camry est la voiture la plus vendue aux États-Unis, avec plus de 408 000 unités écoulées l'an dernier.

Un matériau souple situé sous le revêtement des sièges chauffants ne correspond pas aux normes de sécurité américaines, a dit M. Hanson.

Le fabricant automobile ignore encore, pour l'instant, la durée des réparations. Selon le porte-parole, un matériau de rechange est en cours de fabrication, et est déjà installé en usine. Les concessionnaires utiliseront ce nouveau matériau pour réparer les voitures en stock. «Nous ne pensons pas qu'il faudra beaucoup de temps pour obtenir les pièces et apporter les changements, soutient M. Hanson. Je n'ai pas de détails sur les délais.»

Tous les véhicules concernés ont été assemblés dans des usines américaines, dit M. Hanson. Certains ont été exportés en Corée du Sud, où des inspecteurs en sécurité routière ont découvert le problème après avoir démonté les sièges et testé les tissus individuellement.

Plus tôt cette semaine, la NHTSA a annoncé qu'elle enquêtait sur des plaintes concernant le système de freinage assisté de quelque 30 000 voitures Toyota Camry hybrides des années 2007 et 2008, qui pourrait parfois être défectueux et survenir sans avertissement. Cette défectuosité allonge la distance de freinage du véhicule en plus de forcer son conducteur à appliquer plus de pression sur la pédale de freinage.