NOUVELLES
30/01/2014 02:49 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Poursuite des remaniements au sein des finances vaticanes

Le pape François a accepté jeudi la démission du cardinal Atillio Nicora qui présidait depuis début 2011 l'Autorité pour l'information financière (AIF), créée pour contribuer à la transparence des opérations financières du Saint-Siège.

Entre 2002 et 2011, le cardinal Nicora, 76 ans, avait également présidé l'Administration du patrimoine du siège apostolique (APSA), chargée de gérer les biens du Vatican.

Entre 2007 et 2013, il a fait partie de la commission des cardinaux chargée de superviser les activités de l'Institut pour les oeuvres de religion (IOR), la banque du Vatican. Cette commission a elle aussi été profondément remaniée le 15 janvier dernier par le pape, qui a remplacé quatre de ses cinq membres.

Mgr Nicora est remplacé à la tête de l'AIF par l'évêque Giorgio Corbellini, 66 ans, qui a une réputation de réformateur au sein de l'administration du Saint-Siège.

Avec la démission de Mgr Nicora, le pape a pratiquement fini d'écarter des institutions financières du Vatican la « vieille garde » des responsables nommés par son prédécesseur Benoît XVI, démissionnaire en février dernier.

Il y a huit jours, l'IOR a souhaité la reprise des transactions financières entre le Saint-Siège et l'Italie, gelées depuis 2010, disant avoir fait d'importants progrès grâce aux réformes adoptées pour lutter contre le blanchiment demandées par Rome.

Les banques italiennes ont cessé de travailler avec la banque du Vatican en 2010, quand la Banque d'Italie a demandé le renfort des mesures de lutte contre le blanchiment d'argent. En 2010, des magistrats romains avaient ouvert une enquête sur les 23 millions d'euros (35 millions de dollars) détenus par l'IOR dans deux banques italiennes. Selon l'IOR, cet argent avait simplement été transféré sur des comptes à l'étranger.

Un prélat italien, Mgr Nunzio Scarano, ancien comptable de l'APSA, est jugé depuis le 3 décembre pour une affaire de corruption et s'est vu notifier la semaine dernière de nouvelles charges de blanchiment d'argent.