NOUVELLES
30/01/2014 09:55 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Onze tués en Syrie par des barils d'explosifs (ONG)

Au moins onze personnes, dont deux femmes et trois enfants, ont été tuées jeudi par des barils d'explosifs jetés à partir d'hélicoptères sur la ville rebelle de Daraya, à proximité de Damas, a affirmé une ONG.

En outre, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), dans la ville septentrionale d'Alep, au moins huit personnes ont été tuées par un raid identique sur le quartier de Qadi Askar.

Dans la même ville au moins six membres des forces du régime ont été tués lorsqu'une brigade rebelle islamiste a fait sauter un bâtiment à Karam al-Turab, un quartier du sud-est de la ville.

Dans cette province, dix autres membres des forces du régime ont été tués par l'explosion d'un autre bâtiment dans un village à la périphérie de Khanaser, aux mains de l'armée, selon l'Observatoire.

Par ailleurs, dans la province centrale de Homs, au moins 16 membres des forces loyalistes ont été tués dans une attaque des rebelles islamistes contre un point de contrôle durant la nuit à l'ouest de Homs.

En outre dans la même province, de violents combats ont opposé l'armée syrienne appuyée par le Hezbollah libanais et les jihadistes du Front à Nosra ainsi que des rebelles islamistes dans la région de Qoussair.

Au Liban, une source de sécurité a indiqué que deux Syriens ont été blessés par des tirs venant de Syrie dans la localité frontalière de Wadi Khaled.

La Croix-rouge et l'armée libanaises sont intervenues pour les évacuer, mais l'un d'eux a succombé à ses blessures, selon cette source.

sah/sk/sw