NOUVELLES
30/01/2014 06:20 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Le pouvoir turc limoge 500 policiers de plus à Ankara

Le gouvernement turc a poursuivi jeudi la vaste purge engagée depuis plus d'un mois en réaction aux enquêtes jucidiaires anticorruption qui l'éclaboussent en révoquant ou en mutant environ 500 policiers de plus à Ankara, a rapporté le journal Milliyet.

Parmi les victimes de cette nouvelle vague d'épuration figurent des gradés et de simples policiers, a ajouté le quotidien sur son site internet.

Selon le décompte de la presse turque, quelque 6.000 policiers, dont près de 2.000 dans la seule capitale Ankara, ont été sanctionnés depuis la révélation, à la mi-décembre, du scandale de corruption qui vise dizaines de proches du pouvoir.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan ne cesse d'accuser ses ex-alliés de la confrérie du prédicateur Fethullah Gülen, influents dans la police et la justice, de manipuler ces enquêtes dans le cadre d'un "complot" destiné à provoquer sa chute, à la veille des élections municipales de mars et de la présidentielle d'août 2014.

Outre la police, la justice a aussi fait l'objet de vastes purges avec des centaines de limogeages et de mutations de magistrats, certains à des niveaux très élevés.

BA/pa/ros