NOUVELLES
30/01/2014 03:55 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Irak: plus de 900 morts dans les violences en un mois

Six personnes ont été tuées dans des attentats jeudi près d'un marché et un restaurant à Bagdad, ces dernières violences portant à plus de 900 le nombre de morts en Irak depuis début janvier.

Des attentats ont secoué les quartiers de Kasra et Talbiyah jeudi matin à Bagdad, selon des sources médicale et de la sécurité. Au moins six personnes ont été tuées et 20 blessées, selon les mêmes sources.

Mercredi soir, des voitures piégées ont explosé dans des rues commerçantes des quartiers de Talbiyah, Chouala et Jadidah faisant au moins 9 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Des attaques ont également touché mercredi la périphérie de la capitale ainsi que les villes de Mossoul et Touz Khourmatou, dans le nord du pays, tuant sept personnes.

Plus de 900 personnes ont été tuées depuis début janvier dans les violences en Irak, soit un bilan plus de trois fois supérieur à celui de janvier 2013, selon un décompte de l'AFP, alors que des combats opposent depuis le début du mois forces gouvernementales et insurgés dans la province d'Al-Anbar (ouest).

Selon l'ONU, plus de 140.000 personnes ont fui les combats dans Al-Anbar, une province à majorité sunnite limitrophe de la Syrie où la guerre a contribué à faire ressurgir Al-Qaïda en Irak. Il s'agit du plus vaste déplacement de population en cinq ans dans le pays.

Lundi, les Etats-Unis ont annoncé qu'ils envisageaient de vendre à l'Irak 24 hélicoptères d'attaque Apache pour 4,8 milliards de dollars afin d'aider le pays à combattre l'insurrection notamment à Al-Anbar.

Des diplomates, dont le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, ont appelé les autorités à oeuvrer en faveur d'une réconciliation nationale, les insurgés étant enhardis par le mécontentement de la minorité sunnite qui s'estime discriminée par le gouvernement dominé par les chiites.

bur-psr/feb/sw