NOUVELLES
30/01/2014 03:34 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Espagne: la reprise se confirme mais l'activité recule de 1,2% en 2013

Le Produit intérieur brut (PIB) de l'Espagne a progressé de 0,3% au dernier trimestre de 2013, confirmant la sortie de la récession, mais sur l'ensemble de l'année, il s'est contracté de 1,2%, selon les chiffres officiels provisoires publiés jeudi.

Ces chiffres confirment une légère accélération de la reprise au dernier trimestre. Portée par des exportations qui montrent des signes de faiblesse, celle-ci reste cependant trop faible pour permettre la création d'emplois dans une Espagne frappée par un chômage de plus de 26%.

Selon l'Institut national de la statistique (INE), ce frémissement s'explique par une contribution "moins négative" de la demande intérieure et un apport "positif, bien qu'en déclin" des exportations.

Avec une croissance de 0,3% au dernier trimestre de 2013, l'économie de l'Espagne reste en recul de 1,2% sur l'ensemble de l'année mais confirme la sortie de sa deuxième récession en cinq ans, timidement amorcée au troisième trimestre avec un PIB en hausse de 0,1%.

Le gouvernement de droite, qui depuis deux ans a soumis le pays à une cure de rigueur sans précédent pour redresser ses comptes publics, espère poursuivre sur cette lancée et prévoit désormais une croissance proche de 1% sur l'ensemble de 2014. Jusqu'à présent, il tablait sur 0,7%.

La faible demande intérieure reste le principal frein à une reprise plus franche, alors que le pays, quatrième économie de la zone euro, reste miné par un chômage record, reparti à la hausse à 26,03% à la fin 2013 et qui devrait rester longtemps encore le principal point noir de son économie.

sg/elc/jh