NOUVELLES
30/01/2014 09:10 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

De nouvelles voix s'élèvent contre le projet Woodfield

Les opposants au projet immobilier Woodfield à Sillery ont un nouvel appui. La Fédération Histoire Québec (FHQ) dénonceà son tour la décision du ministère de la Culture d'autoriser la construction de condos derrière le cimetière Saint-Patrick.

L'organisme qui regroupe plus de 250 sociétés d'histoire croit que le boisé Woodfield a une haute valeur patrimoniale et que le gouvernement créé un précédent inquiétant en y permettant la construction d'un immeuble de 75 condos.

« Il y a 12 sites patrimoniaux au Québec et les consultations qui ont eu lieu au printemps dernier sur l'avenir du site patrimonial de Sillery étaient les premières au Québec, explique Clément Locat, de la FHQ. On a peur de l'impact sur les autres sites à travers tout le Québec. »

Les consultations sur l'avenir du site patrimonial de Trois-Rivières se déroulent ce moment. « Est-ce que ça vaut la peine de faire des consultations lorsque les dés sont pipés? » se questionne M. Locat.

Le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, a donné le feu vert au projet immobilier même après avoir reçu un avis défavorable du Conseil du Patrimoine culturel du Québec.

La Fédération accuse le ministre de dilapider un patrimoine exceptionnel dans le secteur de Sillery. Le groupe Héritage Québec s'oppose également à ce projet.