NOUVELLES
30/01/2014 09:52 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Afrique du Sud: l'ANC perd des voix dans des élections locales partielles

L'ANC, au pouvoir depuis 20 ans en Afrique du Sud, a perdu des voix, lors d'élections locales partielles disputées mercredi, au profit d'une opposition libérale qui multiplie les trouvailles pour soigner son image auprès de la majorité noire.

Deux jours après avoir recruté l'intellectuelle noire Mamphela Ramphele comme candidate à la présidence lors des prochaines élections générales, l'Alliance démocratique (DA) a annoncé jeudi le ralliement d'une icône de la lutte anti-apartheid, la soeur d'Hector Pieterson.

Lula Pieterson est la soeur du garçon de douze ans tué par la police de l'apartheid lors du soulèvement de Soweto et dont l'image, inerte dans les bras d'un autre garçon, fit le tour du monde en 1976 provoquant un durcissement du boycott du régime raciste.

"Comme bien d'autres, (Mme Pieterson) est déçue par la corruption de l'ANC de Jacob Zuma qui réserve les meilleures opportunités à quelques pistonnés", a affirmé Mmusi Maimane, porte-drapeau de la DA dans la province de Johannesburg-Pretoria (nord).

Le même jour, les résultats de seize scrutins très localisés sont tombés.

L'ANC a vu lui échapper trois conseils municipaux au profit de la DA. Le parti de Nelson Mandela s'est toutefois maintenu dans les autres scrutins et il est parvenu à déloger la DA dans un conseil municipal.

Dans l'agglomération de Buffalo City (ex-East London, sud-est), l'opposition a étoffé sa majorité passant de 53% en mai 2011 à 82%, dans une circonscription majoritairement noire et autrefois acquise à l'ANC.

Dans la même province du Cap oriental, terre natale de Mandela et de l'ancien président Thabo Mbeki, la DA a aussi amélioré ses scores à Mbhashe.

"Il y a une circonscription où nous avons fait 530 voix alors qu'avant on en avait 21 et la démographie locale est à 100% noire et xhosa", s'est réjoui un responsable provincial Athol Trollip.

De son côté, l'ANC a réussi à reprendre pied dans la petite localité de Matzikama, dans la province du Cap occidental (sud), battant sur le fil la DA par 738 voix à 681 et après avoir convaincu le conseiller DA sortant de rallier le parti.

Le porte-parole de l'ANC, Jackson Mthembu, y a vu le signe que la reconquête de la province, gouvernée par la DA depuis 2009, est en marche.

sn-jcm-clr/cpb/aub