NOUVELLES
29/01/2014 05:21 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Yzerman, St-Louis et Drake au tableau d'honneur

Steve Yzerman, France St-Louis et Clare Drake auront une étoile de plus à leur palmarès.

Tous trois recevront l'Ordre du hockey au Canada.

Le directeur général de Hockey Canada, Steve Yzerman, a soulevé la coupe Stanley à trois reprises en 22 saisons dans la LNH où il a toujours porté l'uniforme des Red Wings de Détroit. Il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2009. L'ancien capitaine des Wings a aussi été couronné aux Olympiques de Salt Lake City, en 2002. À cette époque, il portait encore les patins et le chandail de l'unifolié. Yzerman a été le chef d'orchestre de l'équipe championne à Vancouver, en 2010.

St-Louis n'en est pas à une première palme. L'ex-capitaine de l'équipe canadienne de hockey féminin a remporté cinq Championnats du monde de hockey dans les années 1990. Elle a mis la main sur l'argent au premier tournoi de hockey féminin de l'histoire olympique aux Jeux de Nagano, en 1998.

Drake est l'entraîneur le plus victorieux de l'histoire du hockey universitaire canadien. Il a 697 gains à sa fiche.

Ces trois acteurs du hockey seront honorés lors d'une cérémonie, en juin, à Vancouver.

LNH et Sotchi… aucun plan B

Bob Nicholson, président de Hockey Canada, n'a pas imaginé de plan de rechange si les joueurs de la LNH devaient ne pas s'envoler pour Sotchi.

Nicholson s'est confié après avoir dévoilé l'identité des lauréats de l'Ordre.

Le commissaire adjoint du circuit Bettman, Bill Daly, a fait savoir en début de semaine, dans un courriel envoyé à l'Associated Press, que la Ligue allait réévaluer sa décision d'envoyer ses joueurs à Sotchi « si quelque chose de significatif devait arriver » avant le 9 février, date à laquelle les joueurs doivent s'envoler en direction de la Russie.

Daly a ajouté dans le courriel qu'il ne « s'attendait pas à ce que cela devienne nécessaire ».

La menace de terrorisme se veut préoccupante depuis que deux kamikazes ont frappé la ville de Volgograd, à la fin de décembre, où 34 personnes sont décédées. Le groupe qui a revendiqué l'attentat a également menacé d'agir pendant les Jeux olympiques.