NOUVELLES
29/01/2014 08:50 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Un Palestinien tué par l'armée israélienne en Cisjordanie

Un Palestinien de 19 ans a été tué mercredi matin par des tirs de soldats israéliens près de Ramallah, en Cisjordanie, selon les services d'urgences et des sources de sécurité palestiniennes.

Il a été identifié comme Mohammad Moubarak, employé dans un projet financé par l'agence publique de coopération américaine USAID, fils du président du comité populaire du camp de réfugiés de Jalazoune, près de Ramallah et membre du Fatah, parti dirigeant de l'Autorité palestinienne.

L'armée israélienne a affirmé dans un communiqué que ses soldats en faction près de la colonie d'Ofra avaient répliqué à "un terroriste qui a ouvert le feu sur une position militaire israélienne".

"Nous continuerons à protéger les civils israéliens d'actes terroristes comme celui-ci", a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner, cité dans le texte, en allusion à une possible attaque contre des colons.

L'armée israélienne a ensuite précisé que, d'après son enquête, le Palestinien avait d'abord ouvert le feu contre des véhicules privés passant sur une route près d'Ofra avant de tirer sur des soldats israéliens.

Le ministre du Logement et des Travaux publics Maher Ghneim a condamné dans un communiqué "un meurtre de sang froid", appelant à une enquête indépendante.

Selon le communiqué, au moment de l'incident, la victime travaillait sur un chantier de construction mis en oeuvre par le ministère palestinien des Travaux publics et du Logement en coopération avec l'agence américaine de développement USAID.

"Le martyr Moubarak portait un signal routier afin de détourner la circulation (vers un village voisin: NDLR) quand il a été abattu par l'armée d'occupation israélienne", a affirmé le ministre palestinien.

Des témoins palestiniens ont affirmé à l'AFP que le jeune homme n'était pas armé et avait été maltraité par les soldats israéliens qui l'avaient forcé à enlever ses vêtements. L'armée israélienne a diffusé des photos d'un pistolet-mitrailleur qu'il a utilisé avant d'être abattu, selon elle.

Le corps de Mohammad Moubarak, enveloppé dans le drapeau national palestinien, a été inhumé en début d'après-midi à Jalazoune.

Le 19 décembre, un membre des services du renseignement palestiniens, Saleh Yassine, avait été tué à Qalqiliya, dans le nord de la Cisjordanie, par des soldats israéliens venus l'arrêter pour implication présumée dans des attaques contre l'armée israélienne.

Au total, 27 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie par l'armée israélienne en 2013, un bilan plus lourd que dans la bande de Gaza (11 morts) gouvernée par le mouvement islamiste Hamas, pour la première fois en une décennie.

he-jjm-sst/agr/feb