NOUVELLES
29/01/2014 10:24 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Steinmeier plaide pour que l'Allemagne s'engage plus dans le monde

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a plaidé mercredi pour un engagement plus actif de l'Allemagne pour résoudre les conflits dans le monde, devant les députés, réunis au Bundestag.

"Nous sommes le pays le plus peuplé d'Europe, nous avons la plus grande force économique et quand un tel pays se tient à l'écart des tentatives pour solutionner les conflits internationaux, alors ces derniers ne sont pas résolus, il n'y a pas de propositions qui tiennent", a lancé le ministre social-démocrate.

Il a également insisté sur le fait que "s'il était juste de faire preuve de retenue en matière militaire, il ne fallait pas que cela soit mal compris" et que cela devienne une "culture du +on se tient à l'écart+".

Dans un entretien ce week-end, la ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, avait indiqué que l'Allemagne allait accroître son action militaire en Afrique, notamment en envoyant des instructeurs supplémentaires au Mali et en soutenant l'intervention française en Centrafrique.

Dans un sondage diffusé par l'hebdomadaire allemand Stern à paraître jeudi, 51% des Allemands estiment que la Bundeswehr devrait davantage s'engager, notamment dans le cadre d'actions humanitaires dans les pays en crise en Afrique. En revanche 43% ne veulent pas plus d'intervention et 6% n'ont pas d'avis tranché sur la question.

Ce sondage, qui a été effectué auprès de 1.001 personnes, a été réalisé entre le 23 et 24 janvier.

En raison de son passé nazi, l'Allemagne a longtemps rechigné à laisser son armée, la Bundeswehr, intervenir à l'étranger. Sa participation en 1999 à l'intervention de l'OTAN au Kosovo, sous la houlette d'un gouvernement social-démocrate et vert, avait constitué un tournant.

clp/yap/fw