NOUVELLES
29/01/2014 04:54 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

L'Ukraine "au bord de la guerre civile", selon l'ex-président Kravtchouk

L'ex-président ukrainien Léonid Kravtchouk a souligné devant le Parlement mercredi que le pays s'était retrouvé "au bord de la guerre civile", invitant les députés à tout faire pour une sortie de crise.

"Le monde entier se rend compte, et l'Ukraine se rend compte, que le pays se trouve au bord de la guerre civile", a déclaré M. Kravtchouk, président de 1991 à 1994, invitant les députés à mettre sur pied "un plan de règlement du conflit".

"C'est une révolution. C'est une situation dramatique et nous devons agir avec la plus grande responsabilité", a-t-il ajouté.

Son intervention a été suivie d'une ovation. La séance a été interrompue jusqu'à 12H00 GMT.

Léonid Kravtchouk s'exprimait à l'ouverture d'une nouvelle séance consacrée à la sortie du mouvement de contestation qui secoue l'Ukraine depuis plus de deux mois et a pris une tournure violente depuis la mi-janvier avec des affrontements qui ont fait au moins trois morts à Kiev.

Les deux autres anciens présidents, Léonid Koutchma et Viktor Iouchtchenko, étaient également présents.

Au premier jour de cette session extraordinaire du Parlement mardi, les députés ont voté l'abrogation de lois réprimant les manifestations, dont l'adoption le 16 janvier avait contribué à la radicalisation de la contestation.

Mercredi, ils doivent aborder une question plus sensible, l'amnistie des manifestants interpellés lors de heurts avec la police. Le parti au pouvoir, le Parti des régions, exige en contrepartie la fin de l'occupation du centre de Kiev et des administrations locales dans la moitié des régions.

Si la tension est retombée d'un cran dans la rue ces derniers jours, une partie de la capitale reste barricadée et livrée aux contestataires, qui portent souvent casque, cagoule et batte de baseball.

gmo/lpt/jh