NOUVELLES
29/01/2014 04:55 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Les craintes sur les marchés émergents continuent de peser sur les Bourses

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mercredi, après que la Réserve fédérale des États-Unis eut annoncé son intention de poursuivre l'atténuation de son programme d'achats obligataires mensuels, ce qui a soulevé de nouvelles inquiétudes sur la façon dont les marchés émergents pourront protéger leurs devises.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 44,44 points pour terminer la séance à 13 643,22 points. La Fed a indiqué qu'elle réduirait d'une nouvelle tranche de 10 milliards $ US ses achats mensuels d'obligations, pour les porter à 65 milliards $ US.

Les pertes du parquet torontois ont été limitées par les gains du secteur aurifère, les craintes vis-à-vis des marchés émergents ayant fait grimper le cours du lingot d'or.

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,18 cent US à 89,46 cents US.

Les pertes ont été plus sévères à New York, où certains craignent que la nouvelle diminution du programme d'achats obligataires ne persuade les opérateurs de retirer leurs profits compte tenu de la forte reprise de l'an dernier.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a plongé mercredi de 189,77 points, soit 1,2 pour cent, à 15 738,79 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 18,3 points, ou un pour cent, à 1774,2 points.

L'indice composé du Nasdaq a lâché 46,53 points, soit 1,1 pour cent, à 4051,43 points.

Les marchés boursiers sont volatils depuis la publication, la semaine dernière, de données témoignant d'une contraction du secteur manufacturier chinois. Et les devises de pays comme la Turquie, l'Inde, la Russie et l'Afrique du Sud sont maintenant soumises à une certaine pression, les investisseurs se demandant comment elles seront affectées par les réductions d'achats obligataires de la Fed.

Les gigantesques achats d'obligations réalisés par la Fed ces dernières années avaient fourni à ces pays d'importantes quantités d'argent sans grand effort, puisque le programme de relance gardait les taux d'intérêt à un très faible niveau. Mais maintenant une grande partie de cet argent sort des marchés émergents parce que ces taux repartent à la hausse.

La Fed avait déjà réduit de 10 milliards $ US ses achats obligataires à 75 milliards $ US ce mois-ci.

Du côté de la Bourse de Toronto, le transporteur ferroviaire Canadien Pacifique (TSX:CP) a dévoilé mercredi un bénéfice et des revenus inférieurs aux attentes des analystes pour son plus récent trimestre, mais son faible ratio d'exploitation et ses perspectives positives à ce chapitre ont convaincu les investisseurs de la solidité de sa performance. Son action a avancé de 7,37 $, soit 4,66 pour cent, à 165,52 $.

Le secteur des technologies a réalisé le déclin le plus marqué, soit 1,5 pour cent, après que le Groupe CGI (TSX:GIB.A) eut dévoilé un bénéfice inférieur aux attentes pour le dernier trimestre. Son action a reculé de 1,76 $, soit cinq pour cent, à 33,47 $.

Le secteur de la finance a aussi perdu des plumes, les banques ayant connu des difficultés en raison des inquiétudes entourant les marchés émergents. L'action de la Banque Scotia (TSX:BNS), la plus internationale des grandes banques canadiennes, a effacé 58 cents à 61,30 $, tandis que celle de la Royale (TSX:RY) a rendu 78 cents à 68,76 $.

La Société de Gestion AGF (TSX:AGF.B) a vu son action reculer de 78 cents, soit 6,3 pour cent, à 11,63 $, après qu'elle eut dévoilé un résultat financier décevant aux yeux des analystes.

Le secteur de l'énergie a retraité de 0,68 pour cent, le cours du pétrole brut s'étant déprécié de 5 cents US à 97,36 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a cédé 30 cents à 36 $.

Le groupe des métaux de base a rendu 0,43 pour cent, le cours du cuivre ayant reculé d'un cent US à 3,24 $ US la livre à New York.

Le secteur aurifère a progressé d'environ 3,3 pour cent, pendant que le prix du lingot d'or avançait de 11,40 $ US à 1262,20 $ US l'once à New York. Le titre de Goldcorp (TSX:G) a pris 98 cents à 27,60 $, tandis que celui de Barrick Gold (TSX:ABX) a gagné 84 cents à 21,80 $.