NOUVELLES
29/01/2014 03:02 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Le chef du Pentagone en visite en Pologne et à Munich

Le chef du Pentagone Chuck Hagel doit se rendre jeudi et vendredi en Pologne pour s'entretenir avec les dirigeants d'un "allié constant des Etats-Unis", avant de participer à la Conférence sur la sécurité de Munich, a annoncé mercredi son porte-parole.

Il s'agira de la première visite en Pologne du secrétaire américain à la Défense depuis sa prise de fonction il y a un an.

A Varsovie, "il remerciera ses interlocuteurs pour leur soutien en Afghanistan et ailleurs, et apportera son soutien aux efforts de la Pologne pour moderniser sa défense", a déclaré à la presse le contre-amiral John Kirby.

Le porte-parole n'a pas précisé quels dirigeants polonais le ministre américain rencontrerait.

En Pologne, Chuck Hagel se rendra également vendredi sur la base aérienne de Powdiz, où est stationné un petit contingent américain, avant de se rendre dans un village proche où son arrière grand-mère s'est mariée avant d'immigrer aux Etats-Unis, selon le contre-amiral Kirby.

La Pologne maintient un contingent de 1.100 hommes au sein de la coalition de l'Otan en Afghanistan, une force qui doit être ramenée à 500 hommes d'ici le mois de mai.

La Pologne est par ailleurs un interlocuteur majeur de Washington sur le projet de bouclier antimissile de l'Alliance atlantique lancé en 2010.

Basé essentiellement sur une technologie américaine, le projet vise à déployer en Turquie un radar de détection de lancements de missiles balistiques et de suivi de leur trajectoire. Il prévoit également d'installer d'ici à 2018 24 missiles intercepteurs en Roumanie et autant en Pologne.

Le projet de l'Otan est devenu un sujet de discorde majeur avec la Russie. En réponse à ces "menaces", Moscou a déployé des batteries de missiles de courte portée Iskander-M dans son enclave de Kalinigrad, située entre la Pologne et la Lituanie, suscitant l'inquiétude à Varsovie et dans Etats baltes.

Samedi, le secrétaire à la Défense participera à Munich avec le secrétaire d'Etat John Kerry à la conférence annuelle sur la sécurité. Les deux hommes parleront de "l'importance de la coopération transatlantique", selon John Kirby.

Il rencontrera également plusieurs de ses homologues étrangers. Une vingtaine de chefs d'Etat ou de gouvernement, une cinquantaine de ministres de la Défense ou des Affaires étrangères, une dizaine de responsables d'organismes internationaux et des officiers de haut rang sont annoncés dans la capitale bavaroise, de vendredi à dimanche.

mra-ddl/lb