NOUVELLES
29/01/2014 06:29 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Justin Bieber doit être inculpé pour agression à Toronto (médias)

Le chanteur canadien Justin Bieber, déjà en proie à des démêlés judiciaires aux Etats-Unis, devait être inculpé mercredi dans un commissariat de Toronto pour sa participation présumée dans l'agression d'un chauffeur fin décembre, selon la chaîne publique CBC.

"La police de Toronto ne peut pas confirmer l'information des médias concernant Justin Bieber", a indiqué sur son compte Twitter la police de la métropole canadienne.

Après avoir assisté à une rencontre de hockey des Maple Leafs de Toronto en fin de journée le 29 décembre, le jeune chanteur de 19 ans, avec d'autres personnes, aurait pris place dans une limousine.

Le 30 décembre, la police de Toronto avait indiqué avoir été appelée la veille en soirée pour une agression sur un chauffeur qui conduisait Justin Bieber et ses amis, avait alors rapporté le Toronto Sun. La police n'avait pas donné d'indications sur le degré d'implication du chanteur dans cette agression.

Si elle devait être confirmée, cette inculpation viendrait ajouter un nouvel épisode au long feuilleton des déboires de la jeune étoile avec la police. Il y a une semaine l'égérie des adolescentes avait été interpellée par la police dans les rues de Miami au volant d'une Lamborghini décapotable pour conduite dangereuse et en état d'ébriété.

Quelques jours avant, c'est son domicile californien qui avait fait l'objet d'une perquisition par la police dans le cadre d'une affaire de vandalisme présumé. Les enquêteurs avaient saisi des substances interdites dans sa résidence, ce qui avait entraîné une arrestation dans l'entourage de l'artiste.

Autres frasques: au Brésil Justin Bieber avait été expulsé d'un palace après avoir été surpris avec des prostituées. Il avait été aussi accusé d'avoir tagué les murs d'hôtels où il était descendu.

Mercredi une pétition qui a recueilli plus de 100.000 signatures demandait aux autorités américaines d'expulser le chanteur canadien et d'annuler sa carte verte lui permettant de travailler de vivre et travailler aux Etats-Unis.

mbr/jl/gde