NOUVELLES
29/01/2014 04:50 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Chine: nouvelles condamnations de militants anticorruption

Deux militants anticorruption chinois, jugés pour avoir exigé la transparence sur le patrimoine des responsables politiques, ont été reconnus coupables mercredi par un tribunal de Pékin, l'un d'eux recevant une peine de prison de 18 mois.

M. Yuan Dong et Mme Hou Xin sont tous les deux membres du Mouvement des nouveaux citoyens, un réseau informel de militants dans le collimateur des autorités chinoises après avoir organisé l'an dernier des manifestations contre la corruption, un phénomène endémique dans la fonction publique en Chine.

Tous deux ont été reconnus "coupables de rassemblement de masse en vue de perturber l'ordre public", a annoncé le tribunal du quartier de Haidian sur son compte officiel de microblogs.

Alors qu'ils encouraient 5 années de détention, M. Yuan s'est finalement vu infliger une sentence d'emprisonnement de 18 mois tandis que Mme Hou était exemptée de peine, "étant donné le caractère relativement léger" des faits "criminels" qui lui sont reprochés, selon la cour.

Jusqu'à présent, au moins une vingtaine de membre du Mouvement des nouveaux citoyens ont été interpellés, et une dizaine ont comparu devant la justice.

L'avocat et universitaire Xu Zhiyong, le fondateur emblématique du mouvement, a été condamné dimanche à quatre ans de prison, ce qui a provoqué de vives protestations de la part des organisations étrangères de défense des droits de l'homme, tandis que Washington faisait part de sa "profonde déception".

cdh-jug/seb/ros