NOUVELLES
29/01/2014 11:52 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Canada: Trudeau veut faire siéger les libéraux au Sénat comme indépendants

Justin Trudeau, chef du parti libéral canadien (opposition), a demandé mercredi aux sénateurs libéraux de siéger dorénavant en tant qu'indépendants, un geste politique pour pousser les conservateurs au pouvoir à réformer une institution éclaboussée par les scandales.

"Le Sénat, par favoritisme et positions partisanes extrêmes, est devenu une institution qui sert mal les intérêts des Canadiens", a déclaré Justin Trudeau lors d'une conférence de presse au Parlement canadien.

Fin 2013, trois sénateurs conservateurs avaient été suspendus en raison de leurs dépenses parlementaires et de détournement de fonds présumés. Une enquête a été diligentée par la gendarmerie royale.

Le principal parti d'opposition, le NPD de Thomas Mulcair, qui ne compte aucun sénateur, plaide pour une abolition pure et simple du Sénat, qui compte 105 membres. Mais les libéraux préfèrent adopter une stratégie de réforme de l'intérieur.

"Immédiatement, chacun des 32 sénateurs libéraux actuels seront indépendants du Parti libéral", a décidé Justin Trudeau en critiquant le Premier ministre Stephen Harper pour les nominations de membres proches de son parti.

En dépit de ses engagements de campagne avant son élection comme chef du gouvernement, le conservateur Stephen Harper a renié sa promesse et "a épousé ce processus archaïque" de nomination des sénateurs, a souligné M. Trudeau.

"En tant que Premier ministre il a nommé 59 sénateurs en dépit de sa promesse de n'en nommer aucun", a poursuivi M. Trudeau.

Le patron libéral a demandé à Thomas Mulcair, du NPD, de pousser dans le même sens plutôt que de prendre une décennie pour modifier la constitution pour supprimer le Sénat.

Pour les conservateurs, la décision des libéraux est "un écran de fumée" car, selon le secrétaire d'Etat à la réforme des institutions, Pierre Poilièvre, les sénateurs sous leur étiquette d'indépendant resteront "toujours nommés par les libéraux pour servir les intérêts des libéraux en étant non élus et non redevables".

Les sénateurs sont nommés par le Premier ministre en exercice sans limitation de temps mais avec un mandat ne pouvant pas aller au-delà de l'âge de 75 ans.

Actuellement 57 conservateurs, 32 libéraux et 7 indépendants siègent au Sénat, où 9 sièges restent vacants.

mbr/sab/bdx