NOUVELLES
29/01/2014 08:28 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Boeing annonce de solides résultats, mais prévoit un ralentissement en 2014

Boeing (NYSE:BA) fabrique des avions plus rapidement, mais Wall Street aimerait aussi qu'il réalise des profits à un rythme plus élevé.

Le géant américain de l'aéronautique a vu ses actions chuter de plus de cinq pour cent à la Bourse de New York, mercredi, après qu'il eut dit s'attendre à ce que ses profits et revenus connaissent cette année une croissance inférieure à celle prévue par les analystes.

Le titre de Boeing a terminé la journée à 129,78 $, en chute de 7,31 $ US par rapport à son cours de clôture de la veille. La semaine dernière, il s'était hissé à 144,57 $ US, alors son niveau le plus élevé en 52 semaines.

Cette annonce s'explique de plusieurs façons. Les activités de Boeing dans le secteur de la défense ralentissent, alors que les gouvernements réduisent leurs dépenses. Certains avions qui devaient être livrés au début de 2014 l'ont plutôt été à la fin de l'an dernier — cela a contribué à gonfler les profits du constructeur au quatrième trimestre, mais nuira à ses résultats financiers de cette année.

En outre, les livraisons du nouveau 787 rapportent de l'argent, mais elles nuisent aux marges bénéficiaires puisque Boeing tient compte des sommes consacrées au développement de l'appareil.

Boeing a prédit pour 2014 des revenus de 87,5 milliards $ US à 90,5 milliards $ US, soit au minimum 2 milliards $ US en moins que ce que prévoyaient les analystes consultés par FactSet.

Les commandes placées par les transporteurs aériens du monde entier ont poussé Boeing et le constructeur rival européen Airbus à fabriquer plus d'avions que jamais. Certaines sociétés aériennes achètent car les nouveaux appareils consomment moins de carburant, tandis que d'autres — en particulier en Asie et en Amérique latine — le font parce que davantage de gens ont les moyens de prendre l'avion.

Boeing a accentué la cadence de production de son 737 de même que celle du 787. L'entreprise prévoit d'ailleurs livrer 110 avions 787 cette année, en hausse par rapport aux 65 de l'an dernier.

Boeing a terminé 2013 avec un bénéfice net trimestriel de 1,23 milliard $ US, ou 1,61 $ US par action, un résultat largement supérieur aux attentes des analystes. Les profits ont augmenté tant dans le secteur commercial que dans celui de la défense.

Les revenus trimestriels du constructeur ont progressé de sept pour cent, à 23,79 milliards $ US.

Sur l'ensemble de 2013, Boeing a réalisé un bénéfice net de 5,96 $ US par action sur des revenus de 86,62 milliards $ US.