NOUVELLES
29/01/2014 08:33 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Afrique du Sud: la banque centrale relève son taux d'intérêt

La banque centrale d'Afrique du Sud a annoncé mercredi un relèvement de son principal taux d'intérêt alors que la monnaie nationale, le rand, est au plus bas depuis cinq ans, victime notamment de la fuite de capitaux touchant les économies émergentes.

"Au vu des circonstances (...) le comité de politique monétaire a décidé une augmentation du taux repo de 50 points à 5,5% (...)", a annoncé sa présidente Gill Marcus, exposant aussi les difficultés rencontrées par l'économie nationale.

La banque centrale avait abaissé en juillet 2012 son taux repo (taux auquel les banques se refinancent auprès de la banque centrale) à 5%, son plus bas niveau en trente ans, juste avant que n'explosent les tensions sociales dans les mines, paralysées par des grèves sauvages après le massacre de 34 grévistes à Marikana.

Dans son état des lieux, Mme Marcus a souligné en premier "le haut degré de turbulence sur les marchés émergents" et "la récente dépréciation du rand, qui si elle continue va significativement augmenter le risque d'inflation".

En décembre, la facture pétrolière de l'Afrique du Sud était de 10% supérieure au même mois de l'année précédente.

"Comment répondre à la conjugaison de monnaies se dépréciant fortement avec des fuites des capitaux, une croissance ralentie, une inflation en hausse, des déficits des comptes courants ou budgétaires significatifs et une confiance dégradée: telles sont les défis et la quadrature du cercle pour beaucoup de marchés émergents", a-t-elle ajouté.

Ces derniers jours, plusieurs pays émergents comme la Turquie, l'Argentine, l'Inde et la Russie ont pris des mesures fortes, notamment des relèvement de taux directeurs, pour tenter de contrer la dégringolade de leurs monnaies.

clr/cpb/de