NOUVELLES
28/01/2014 10:03 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Ukraine : les grandes dates de la contestation

Rappel des principales dates de la contestation en Ukraine depuis le refus du président Viktor Ianoukovitch de signer fin novembre un accord de libre-échange avec l'Union Européenne au profit d'un rapprochement avec Moscou.

--NOVEMBRE 2013--

- 21 : Le président Ianoukovitch suspend soudainement les négociations sur un accord d'association avec l'UE et décide de relancer les relations économiques avec Moscou, déclenchant des manifestations de l'opposition pro-européenne. Le 29, son refus de signer l'accord provoque une vive réaction des dirigeants européens contre Moscou.

- 30 : L'opposition exige la démission de M. Ianoukovitch ainsi que des élections anticipées. Manifestations à Kiev et dans d'autres villes notamment à Lviv (ouest).

--DECEMBRE--

- 1er : A Kiev, 200.000 à 500.000 manifestants se massent sur la place de l'Indépendance (Maïdan), occupée depuis par des contestataires qui y ont installé des tentes et des barricades.

- 11 : La police lance un assaut sur Maïdan pour tenter de déloger ses occupants, mais, bloquée par l'afflux de manifestants, elle est contrainte à battre en retraite.

- 17 : Viktor Ianoukovitch, en Russie, obtient de Moscou un crédit de 15 milliards de dollars et une baisse du prix du gaz russe acheté par l'Ukraine.

--JANVIER 2014--

- 19 : 200.000 opposants se rassemblent sur la place de l'Indépendance après l'adoption le 16 janvier de nouvelles lois renforçant les sanctions contre les manifestants et fermement dénoncées par les Occidentaux. Des affrontements éclatent entre contestataires et policiers à l'issue de la manifestation, faisant des dizaines de blessés dans les deux camps.

- 22 : Les forces antiémeute déclenchent une offensive contre des manifestants retranchés derrière des barricades à Kiev en proie à des scènes de guérilla urbaine. La contestation s'étend en province où le siège de l'administration est actuellement occupé dans dix des 25 provinces.

- 25 : Viktor Ianoukovitch propose le poste de Premier ministre à l'opposant Arséni Iatséniouk, proche de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, et celui de vice-Premier ministre à l'ancien boxeur Vitali Klitschko. Ce dernier dénonce un cadeau "empoisonné" destiné à "diviser l'opposition". Arseni Iatséniouk refuse formellement l'offre le 27.

- 28 : Démission du Premier ministre Mykola Azarov.

Le Parlement abroge les lois répressives du 16 janvier au cours d'une session extraordinaire.

Les violences ont fait trois morts en une semaine (bilan officiel).

kd/bc/edy/sym