NOUVELLES
28/01/2014 01:26 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Soudan du Sud: la sécurité se détériore dans l'Etat d'Unité (ONU)

La sécurité se détériore dans l'Etat pétrolier d'Unité, dans le nord du Soudan du Sud, où la ville de Mayom a subi des dégâts importants, a indiqué mardi l'ONU.

La mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) a envoyé une patrouille à Mayom, à l'ouest de Bentiu (Etat d'Unité), où elle a constaté que "de nombreuses parties de la ville avaient été incendiées", a précisé le porte-parole adjoint de l'ONU Farhan Haq.

"La situation sécuritaire s'est détériorée dans les comtés de Koch et Leer dans l'Etat d'Unité", a-t-il ajouté.

Les huit camps de l'ONU dans le pays abritent désormais 79.000 personnes qui ont fui les combats et les violences, dont la moitié dans les deux camps des Nations unies situés à Juba, la capitale.

La Minuss avait signalé lundi la poursuite de combats dans les Etats d'Unité et du Haut-Nil (nord) malgré l'accord de cessez-le-feu intervenu jeudi dernier entre gouvernement et rebelles.

Les deux camps s'accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu signé à Addis Abeba, après trois semaines de laborieuses négociations.

En visite au Soudan du Sud, la responsable des opérations humanitaires de l'ONU, Valerie Amos, s'est rendue mardi à Malakal (Etat du Haut-Nil) où 32.000 personnes ont été chassées de chez elles par les violences, a expliqué Farhan Haq.

Accompagnée par le coordonnateur humanitaire de l'ONU au Soudan du Sud Toby Lanzer, elle a visité un centre pour personnes déplacées, un hôpital des Nations unies et un hangar du Programme alimentaire mondial (PAM) qui été récemment pillé. Sa visite de trois jours se termine mercredi par une conférence de presse à Juba.

avz/sam