NOUVELLES
28/01/2014 10:13 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Service postal : offensive du NPD à la Chambre des communes

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) entend consacrer sa journée d'opposition mardi, à la Chambre des communes, au dépôt d'une motion sur l'avenir du service postal au Canada.

Ce faisant, l'opposition officielle entend s'opposer à ce que le Canada devienne le seul pays du G7 où les citoyens ne peuvent plus recevoir leur courrier dans leur boîte aux lettres.

Par cette motion, les néo-démocrates affirment se porter à la défense des personnes âgées, des personnes à mobilité réduite et des travailleurs des postes qui comptent sur le maintien de la livraison du courrier à domicile.

Le 9 décembre dernier, Postes Canada a annoncé la fin de la distribution du courrier à domicile partout au Canada au cours des cinq prochaines années. La société d'État a annoncé du même coup une augmentation à 1 $ du prix des timbres à partir du 31 mars prochain.

Postes Canada prévoit par le fait même éliminer entre 6000 et 8000 postes au cours des prochaines années.

Désormais, les citoyens qui recevaient leur courrier à la maison devront bientôt le récupérer dans des boîtes communes. Ce qui s'avère compliqué dans les grandes villes où l'espace disponible pour ces boîtes est restreint.

La direction de Postes Canada justifie ce virage par les importantes difficultés financières qu'elle rencontre et les déficits budgétaires récurrents.

De son côté, le gouvernement Harper se défend d'être à l'origine de l'abolition de la livraison du courrier en affirmant que Postes Canada est une organisation indépendante qui prend ses propres décisions de gestion. 

Le NPD doit d'ailleurs composer avec le refus du gouvernement Harper de consacrer un débat parlementaire au dossier de Postes Canada.