NOUVELLES
28/01/2014 08:59 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Déraillement à Edmundston : le CN répond aux inquiétudes

Le transporteur ferroviaire Canadien National (CN) réagit aux craintes soulevées par le maire d'Edmundston, au Nouveau-Brunswick, à la suite du déraillement de cinq wagons, dimanche soir.

Lundi, le maire Cyrille Simard a mis en question l'entretien du chemin de fer par le CN. « Comme je le disais lors du déraillement dans le secteur de Plaster Rock, je pense qu'on est en droit de poser des questions et d'avoir des réponses. Est-ce que la problématique de fond est le niveau de maintenance et d'investissement qu'on met sur les rails qui font en sorte qu'on augmente le risque? », a déclaré M. Simard.

Jim Feeny, porte-parole du CN, affirme que l'entreprise comprend cette inquiétude. Il explique que les enquêtes en cours éclairciront les causes des deux déraillements.

M. Feeny précise que le CN a dépensé environ 28 millions de dollars ces trois dernières années pour entretenir le chemin de fer reliant Moncton et Rivière-du-Loup.

Des représentants du CN et de la Municipalité d'Edmundston doivent se réunir le 4 février pour discuter de questions de sécurité.