NOUVELLES
28/01/2014 07:53 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Côte d'Ivoire: une trentaine de détenus pro-Gbagbo mis en liberté provisoire

Une trentaine de détenus pro-Gbagbo, civils et militaires, emprisonnés suite à la crise postélectorale de 2010-2011 en Côte d'Ivoire, ont été mis vendredi en liberté provisoire, a-t-on appris samedi de sources concordantes à Abidjan.

La direction du Front populaire ivoirien (FPI, le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo) a confirmé la libération des 32 prisonniers, quand certains médias ivoiriens évoquaient 34 remises en liberté provisoire.

Le ministère de la Justice n'a pu être joint par l'AFP.

32 prisonniers pro-Gbagbo avaient déjà été remis en liberté provisoire il y a quelques jours.

Récemment, le président ivoirien Alassane Ouattara avait évoqué la libération de détenus de la crise postélectorale, qui avait fait plus de 3.000 morts de décembre 2010 à avril 2011, afin de favoriser le "retour d'une paix définitive" en Côte d'Ivoire.

L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo est emprisonné à La Haye depuis deux ans, poursuivi pour crime contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI).

Selon l'opposition pro-Gbagbo, 700 à 800 Ivoiriens pro-Gbagbo sont détenus depuis la crise postélectorale, provoquée par le refus de M. Gbagbo de reconnaître la victoire de son rival Alassane Ouattara à l'élection présidentielle de novembre 2010.

jf/mba