NOUVELLES
28/01/2014 11:28 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Canadien: le trio de Desharnais a répondu à l'appel de l'entraîneur

MONTRÉAL - Michel Therrien s'est entretenu avec les membres du trio de David Desharnais avant l'affrontement de mardi. L'entraîneur tenait à rappeler aux trois attaquants l'importance qu'ils ont au sein de l'équipe.

«J'ai juste voulu avoir une petite communication avec eux pour leur rappeler qu'ils sont un trio important pour nous. Ils ont très bien répondu à l'appel», a affirmé l'entraîneur du Canadien, en référence à la contribution de cinq points du trio dans la victoire de 3-0 contre les Hurricanes de la Caroline.

Brendan Gallagher et Max Pacioretty ont obtenu un but et une passe chacun tandis que Desharnais a amassé une aide.

Therrien se félicitait également d'avoir adopté une attitude positive depuis la cinglante défaite de 5-0 face aux Capitals de Washington, samedi.

«Je crois sincèrement que la façon que vous confrontez l'adversité est importante. Nous avons décidé, le groupe d'entraîneurs, de faire en sorte qu'il n'y ait aucun sentiment de panique dans l'équipe, de montrer aux joueurs que nous avions confiance en eux. C'est une question d'attitude pour moi. Quand vous avez une bonne attitude, c'est toujours bénéfique.»

Therrien n'a pas tari d'éloges à l'endroit du gardien Carey Price. Mais il a saupoudré les compliments à l'endroit de plusieurs joueurs, des «héros obscurs», comme il l'a dit.

«Tout le monde a été des leaders à sa façon. (Les défenseurs) Douglas Murray et Josh Gorges se sont sacrifiés en bloquant plusieurs tirs (quatre Murray et sept Gorges) et en se positionnant dans les lignes de tirs. Ça gonflait à bloc les gars sur le banc, ça créait de l'ambiance. Le jeune Nathan Beaulieu a bien fait dans sa zone. Il récupérait la rondelle vite, il utilisait son bâton efficacement et il faisait de bonnes premières passes. Il a été solide. Un autre jeune comme Michaël Bournival a insufflé de la vitesse et de l'énergie au trio de Tomas Plekanec.»

L'objectif contre les Hurricanes était de miser sur la vitesse afin de créer de la confusion en zone adverse. C'est la raison pour laquelle Therrien a muté Bournival avec Plekanec et Brian Gionta. La décision de ramener Lars Eller à la position de centre, avec Brandon Prust et Rene Bourque, visait aussi à maîtriser les frères Staal, Eric et Jordan, deux imposants joueurs de centre. Eller évoluait à l'aile gauche au sein du trio de Plekanec depuis quelques matchs.

«Lars est imposant physiquement et nous jugions que c'était le bon moment de le ramener au centre, face aux frères Staal», a expliqué l'entraîneur.

La décision a rapporté des dividendes tôt dans la soirée, Prust ouvrant le score à la septième minute.

C'était la première fois en cinq rencontres que le Canadien marquait le premier, et ç'a fait toute la différence au monde.

L'équipe a pu jouer avec plus de confiance, a acquiescé Prust, au lieu de jouer sur les talons comme elle l'a fait trop souvent dernièrement.

«Notre jeu collectif était à point, a mentionné Therrien. Les gars étaient concentrés sur la tâche à accomplir. Ça n'empêche pas que nous avons commis des erreurs, mais Carey a été phénoménal.»