NOUVELLES
28/01/2014 01:15 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Bilan des fouilles à L'Isle-Verte: 17 corps retrouvés et 15 personnes disparues

L'ISLE-VERTE, Qc - Le bilan des recherches sur le site de la Résidence du Havre, à L'Isle-Verte, fait maintenant état de 17 corps retrouvés, 15 personnes toujours manquantes et une quatrième victime identifiée par le bureau du coroner. Le nom de cette personne sera rendu public mercredi.

«Nous poursuivrons jusqu'à ce que les 32 personnes auront été retrouvées», a assuré le lieutenant Michel Brunet, de la Sûreté du Québec, mardi à L'Isle-Verte.

Jusqu'ici, environ 65 pour cent de la scène a été analysé et les éléments retrouvés ont été scrutés à la main et identifiés. Sur le site, les pompiers et enquêteurs travaillent parfois à genoux pour dégager ce qui a été perdu dans l'incendie de la Résidence du Havre.

Difficile de dire combien de temps sera nécessaire pour compléter l'analyse du site de la tragédie. Le lieutenant Brunet a précisé qu'il faudra encore jeter au sol des charpentes de l'ancienne construction afin d'avancer dans les recherches. Cela dit, au terme d'une sixième journée sur les lieux, les autorités estiment que le travail progresse bien.

Chez les survivants, le réseau de Santé et de services sociaux a précisé que six personnes sont toujours hospitalisées. Neuf sinistrés ont pu trouver un nouveau toit, cinq autres pourront être relocalisés mercredi de manière permanente. Il ne reste à ce jour qu'une seule personne à qui il faudra trouver une nouvelle résidence.

Sur le terrain, une équipe constituée de 50 personnes est affectée aux recherches. Les chercheurs, pathologistes et enquêteurs se relaient et prennent des pauses au chaud afin que le travail se poursuive sans relâche, comme l'a indiqué Ann Mathieu, de la Sûreté du Québec.

La porte-parole a précisé que le défi est de taille et qu'il impose un rythme prudent afin de préserver les éléments de la scène et les preuves, mais aussi par respect pour les victimes et les personnes toujours manquantes qu'il faut encore retracer.

Ces derniers jours, les policiers ont demandé aux premiers témoins de partager leurs photos et vidéos captées sur le lieu de l'incendie. Cet appel a été entendu et le tri s'effectuera dans les prochaines semaines. Il est toutefois toujours possible de transmettre des informations.