NOUVELLES
28/01/2014 05:22 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Berlin espère que la démission du Premier ministre ukrainien facilite le dialogue

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a dit mardi espérer que la démission du Premier ministre ukrainien, Mykola Azarov, soit "un signal" adressé à l'opposition qui permette de "nouvelles discussions" avec elle.

"J'espère qu'avec la démission du Premier ministre, les dirigeants de l'Ukraine envoient un signal à l'opposition qui va mener à de nouvelles discussions", a déclaré le chef de la diplomatie allemande, lors d'une conférence de presse avec son homologue néerlandais, Frans Timmermans.

"Cela n'ira pas sans que la législation sur les restrictions des possibilités de mener une activité politique ne soit retirée et modifiée de manière décisive", a ajouté M. Steinmeier.

"La démission du Premier ministre pourrait ouvrir la voie à la recherche d'un compromis politique", a-t-il encore estimé.

Le Premier ministre ukrainien, Mykola Azarov, a annoncé mardi qu'il avait présenté sa démission, au moment où s'ouvrait une session extraordinaire du Parlement sur la crise en Ukraine.

Vitali Klitschko, l'un des principaux chefs de l'opposition ukrainienne, a jugé qu'il s'agissait d'un "pas vers la victoire".

Les craintes de recours à l'état d'urgence se sont intensifiées lundi à Kiev, dont le centre ressemble de plus en plus à un camp retranché avec ses hautes barricades de neige et ses contestataires encagoulés et armés de battes de baseball.

yap/aro/fw