NOUVELLES
28/01/2014 10:33 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

American Airlines entame sa nouvelle vie avec des pertes

La nouvelle compagnie aérienne American Airlines, issue de la fusion avec US Airways, a annoncé mardi des résultats ajustés et des ventes supérieurs aux attentes en 2013, même si elle entame sa nouvelle vie sur une perte annuelle nette de 1,2 milliard de dollars.

Sur l'ensemble de l'année 2013, le nouveau numéro un mondial en termes de capacités né officiellement le 9 décembre inscrit une charge nette de 1,233 milliard de dollars, due principalement à la fusion avec US Airways et la sortie de faillite d'AMR, ex-maison mère d'American Airlines.

American Airlines avait déposé le bilan en 2011 pour forcer notamment les syndicats de pilotes à accepter des concessions salariales.

Le nouvel ensemble formé avec US Airways crée la première compagnie de la planète en termes de capacités, avec un réseau de près de 6.700 vols quotidiens vers plus de 330 destinations dans plus de 50 pays et compte plus de 100.000 employés dans le monde.

Cette fusion doit générer plus de 1 milliard de dollars d'économies.

Sur le seul quatrième trimestre, American Airlines inscrit une perte nette globale de 1,947 milliard de dollars, à comparer avec un bénéfice de 299 millions sur les trois derniers mois de 2012.

Les ventes ressortent elles aussi au-dessus des attentes du marché, avec un chiffre d'affaires annuel de 40,4 milliards de dollars (contre 40,37 espérés) et trimestrielles de 9,98 milliards contre 9,90 milliards attendus.

"Les premiers résultats de notre fusion sont très positifs", a indiqué le directeur général du groupe, Doug Parker, cité dans le communiqué. "Ces résultats montrent les fondations solides que nous avons été en mesure d'établir et nous prévoyons de les améliorer au fur et à mesure de l'intégration de nos opérations en 2014".

Les résultats de la nouvelle maison-mère AAG (American Airlines Group), qui n'intègre les résultats d'US Airways qu'à compter du 9 décembre, aboutissent à une perte annuelle nette de 1,8 milliard de dollars, dont 3,1 milliard de charge exceptionnelle nette, contre une perte annuelle de 1,9 milliard en 2012.

Au titre du seul quatrième trimestre, AAG déclare une perte nette de 2,0 milliards dont 2,4 milliards de charge exceptionnelle, à comparer avec un bénéfice net de 262 millions de dollars à la même période de 2012.

La compagnie a exprimé sa confiance dans l'avenir en commandant dès la mi-décembre 90 appareils régionaux au canadien Bombardier et au brésilien Embraer.

Elle a aussi refinancé 8 Airbus (six A321 et deux A320) "à des taux d'intérêt nettement réduits", indique le communiqué.

sl/jum/rap