NOUVELLES
28/01/2014 11:55 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Airbus Helicopters (ex Eurocopter) augmente ses livraisons malgré une année difficile

Airbus Helicopters, numéro un mondial des hélicoptères civils, a annoncé mardi des livraisons en hausse à 497 appareils en 2013, et affirmé avoir tourné la page d'une année difficile qui a fait chuter ses commandes.

L'ancien Eurocopter a livré 497 appareils l'année dernière contre 475 unités en 2012, et ses revenus ont confirmé sa domination du marché, a annoncé le PDG Guillaume Faury, refusant de dévoiler son chiffre d'affaires avant la publication des résultats annuels du groupe Airbus le 26 février.

Les ventes avaient atteint un record de 6,3 milliards d'euros en 2012. Ces livraisons "font de nous le premier producteur d'hélicoptères au monde", a-t-il affirmé.

Cette progression de livraisons de 5% est nettement inférieure aux 15% que prévoyait le constructeur il y a un an, les difficultés techniques de son EC225 ayant freiné les livraisons comme les prises de commandes.

Le PDG a également évité de donner des perspectives, parlant d'une "croissance raisonnable (...) à un chiffre", moins forte que celle des années précédentes. De 2006 à 2012, la division Eurocopter avait réalisé une croissance moyenne de 8,7% par an.

Les prises de commandes ont baissé à 422 contre 469 un an plus tôt, pénalisées par les pannes d'EC225, favori des exploitants de plateformes pétrolières, dont plus de la moitié de la flotte a été interdite de vol en mer du Nord pendant des mois à la suite de deux amerrissages d'urgence.

Par ailleurs, le constructeur a annoncé la certification lundi par l'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA), avec plusieurs années de retard, de son nouvel hélicoptère de transport civil EC175, coproduit avec le chinois Avicopter.

Cet appareil de sept tonnes, dont le lancement a été décidé en 2008, est capable de transporter jusqu'à 16 passagers. Il sera livré au second semestre de cette année à trois premiers clients, a annoncé M. Faury.

Le PDG, qui a pris ses fonctions en mai, a reconnu que l'année 2013 avait été difficile. Les accidents qui ont affecté les hélicoptères d'Airbus, y compris celui encore inexpliqué qui a fait neuf morts en novembre dernier à Glasgow, ont "renforcé la détermination (du constructeur) à devenir un pionnier de la sécurité".

M. Faury a ainsi souligné que les enregistreurs de données de vol étaient désormais installés sur les hélicoptères légers et devraient à terme équiper toute la gamme.

Un autre objectif d'Airbus Helicopters est d'accélérer la cadence de production des hélicoptères militaires de transport NH-90, dont environ 300 restent à livrer. Des campagnes de vente à l'exportation sont en cours pour cet hélicoptère européen, coproduit avec l'italien Agusta et le néerlandais Fokker.

pmr/cb/thm/sym

AIRBUS GROUP