NOUVELLES
27/01/2014 02:17 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

Neuf morts dans de nouvelles violences en Irak

Neuf personnes ont été tuées lundi dans des violences à Bagdad et dans des zones sunnites au nord de la capitale, portant à plus de 870 le nombre de morts en janvier en Irak, ont indiqué des sources médicales et de sécurité.

Près de Samarra (nord), des hommes armés ont tué deux policiers et un militant de la milice sunnite anti-Al-Qaïda Sahwa, lors d'une attaque à leur point de contrôle conjoint, puis les ont décapités.

Les milices Sahwa ont été créées en 2006 par l'armée américaine pour combattre Al-Qaïda et ont aidé à réduire les violences de façon significative. Leurs membres, considérés comme des traîtres par les insurgés sunnites, sont fréquemment la cible d'attaques.

Deux policiers ont par ailleurs été abattus à Mossoul (nord), tandis qu'à Bagdad, trois personnes, dont un officier de police, ont péri dans des fusillades séparées.

Une personne a par ailleurs été tuée par un tir de mortier et trois autres blessées, près de Baqouba (nord).

Ces violences portent à plus de 870 le nombre de tués pour le mois de janvier à travers le pays, soit plus de trois fois le bilan de janvier 2013.

Ces nouvelles attaques surviennent alors que les forces irakiennes mènent depuis plus de deux semaines, en vain, une opération destinée à reprendre à des insurgés des secteurs de la province d'Al-Anbar, majoritairement sunnite.

Selon l'ONU, plus de 140.000 personnes ont fui les combats dans cette province limitrophe de la Syrie. Il s'agit du plus vaste déplacement de population en cinq ans dans le pays.

bur-psr/cco/faa