NOUVELLES
27/01/2014 02:23 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

Le skieur Hannes Reichelt devra faire l'impasse sur les Jeux de Sotchi

SCHLADMING, Autriche - Hannes Reichelt devra faire l'impasse sur les Jeux olympiques en raison d'une blessure au dos, ce qui laisse l'équipe autrichienne de vitesse orpheline de son principal espoir de médaille à Sotchi.

La Fédération autrichienne de ski a annoncé que Reichelt s'est soumis à une intervention chirurgicale dans un hôpital d'Innsbruck pour une hernie discale, deux jours seulement après avoir remporté la prestigieuse descente de Kitzbühel. Il doit par conséquent mettre fin à sa saison prématurément.

«Je suis content d'avoir fait examiner mon dos aujourd'hui car les conséquences (de skier) auraient pu être graves pour moi, a déclaré Reichelt, qui est devenu le premier Autrichien en huit ans à gagner la légendaire course de Kitzbühel.

«La radiographie dit tout et la chirurgie est inévitable, a-t-il poursuivi. La santé vient en premier et je veux continuer à faire du sport après ma carrière. Malheureusement, mon rêve olympique en est brisé.»

Reichelt s'était plaint de maux de dos persistants depuis des semaines. Ils l'ont presque empêché de prendre le départ de la course samedi, mais il a pris des médicaments pour soulager la douleur.

L'entraîneur-chef de l'équipe masculine autrichienne, Mathias Berthold, a qualifié l'absence de Reichelt à Sotchi d'«un coup de massue pour nous tous.»

L'équipe masculine autrichienne n'est pas parvenue à remporter une médaille aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010. Pour les courses techniques à Sotchi, le champion de la Coupe du monde Marcel Hirscher est un grand favori, mais les espoirs de l'Autriche pour la descente et le super-G reposaient principalement sur les épaules de Reichelt. Il est le seul skieur autrichien à avoir gagné une descente ces deux dernières saisons.

En plus de sa victoire à Kitzbühel, Reichelt compte quatre autres podiums dans les épreuves de vitesse de la Coupe du monde cette saison. Il revendique sept victoires en carrière. Il a disputé sa seule épreuve olympique, un super-G, à Turin en 2006, où il a terminé 10e.