NOUVELLES
27/01/2014 01:23 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

Hollande remercie la Turquie pour leur aide dans l'enquête sur les filières jihadistes

Le président français François Hollande a remercié lundi les autorités turques pour leur coopération dans l'enquête qui a permis de localiser en Turquie deux adolescents français qui avaient quitté l'école pour aller faire la guerre en Syrie.

"Je vous remercie aussi de ce que vous faites pour la coopération entre nos services de renseignement pour éviter que les filières jihadistes puissent prospérer", a déclaré M. Hollande au premier jour de sa visite d'Etat en Turquie.

"Nous devons coopérer là-dessus, en France en Europe, en Turquie", a-t-il poursuivi lors d'une conférence de presse avec son homologue turc Abdullah Gül.

"Je vous remercie pour le cas particulier de ce jeune de 15 ans dont on n'avait plus trace et qui a été retrouvé, ici, en Turquie. Son père est là et il va donc maintenant le ramener chez lui et faire en sorte de lui faire comprendre qu'il n'avait rien à faire en Syrie", a ajouté M. Hollande.

Deux jeunes adolescents français originaires de Toulouse (sud-ouest de la France) avaient quitté le mois dernier leur école pour aller faire la guerre en Syrie. L'un d'eux est rentré en France dimanche et le second devait le faire dans les heures qui viennent, selon des sources proches de l'enquête.

"Nous devons tout faire pour qu'aucun jeune ne se laisse entraîner dans un combat qui n'est pas digne des valeurs de la République. Nous devons protéger nos jeunes de France. Merci à la Turquie de permettre ce retour", a conclu M. Hollande.

De son côté, M. Gül a rejeté les critiques adressées à la Turquie pour son manque de coopération dans ces affaires.

"La Turquie accueille annuellement 36 millions de touristes (...) nous ne pouvons pas leur dire +pourquoi êtes-vous ici ?", a dit le président turc. "Si les pays en question nous fournissent des informations claires, alors nous ferons le nécessaire", a-t-il ajouté.

ha-pa/plh