NOUVELLES
27/01/2014 11:45 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

Des attaques d'activistes font environ 97 morts dans le nord-est du Nigeria

MAIDUGURI, Nigeria - De présumés activistes islamistes ont fait usage d'explosifs et d'artillerie lourde pour attaquer un village dans un État et une église dans un autre dans le nord-est du Nigeria, tuant environ 97 personnes et rasant des centaines de maisons, ont affirmé lundi des responsables et des témoins.

L'attaque contre le village de Kawuri dans l'État de Borno, qui a tué 52 personnes, présente l'un des bilans les plus lourds depuis que les militants ont rehaussé la cadence de leurs attaques, en dépit de l'état d'urgence militaire imposé il y a huit mois dans trois États visant à mater un soulèvement islamiste.

Les assaillants ont fait exploser plusieurs bombes dans le village de Kawuri après avoir attaqué un marché voisin, dimanche soir. Deux autres bombes ont explosé lundi matin, ratant de peu les forces de l'ordre venues ramasser les corps.

Un policier a confirmé que 52 personnes ont été tuées et 16 autres blessées.

Un résidant de Kawuri, à 70 kilomètres de Maiduguri, affirme que le village a été rasé au sol.

Également dimanche, de présumés activistes dans l'État d'Adamawa ont pris d'assaut une église durant un service matinal dans le village de Wada Chakawa, déclenchant des explosifs et prenant des résidants en otage, a affirmé le révérend Raymond Danbouye, un porte-parole de la paroisse. Il a affirmé qu'une vingtaine de personnes avaient été tuées et enterrées lundi.

Le responsable local Maina Ularamu a affirmé que les autorités avaient retrouvé 45 corps, incluant ceux de deux policiers.