POLITIQUE
26/01/2014 08:59 EST | Actualisé 26/01/2014 08:59 EST

Valérie Trierweiler n'est plus première dame sur internet non plus

DR

Les services de l'Elysée n'auront pas mis longtemps à réagir. Moins de 24 heures après l'annonce par François Hollande de sa rupture avec Valérie Trierweiler, l'ex-première dame a aussi perdu son statut sur Internet.

Samedi soir, moins de 3 heures après la déclaration du président, le compte twitter officiel @infosvaltrier qui a été supprimé le premier. Ce compte, qui permettait à son cabinet de communiquer autours des actions officielles de l'ex-première dame, avait été créé récemment, en août dernier.

infosvaltrier

Le site officiel de l'Elysée a été un peu moins réactif. La page web consacrée à l'ex-compagne de François Hollande était encore visible dimanche dans la matinée et a semble-t-il disparu entre 12h et 13h. La biographie de Valérie Trierweiler n'est plus disponible et la page web affiche à la place un message "Page non trouvée":

trierweiler

trierweiler

Bien entendu, Valérie Trierweiler a aussi disparu du carrousel en bas de la page d'accueil de l'Elysée.

Avant:

trierweiler

Après:

trierweiler

Suppression totale

Plus étonnant, il semble que les services web de l'Elysée aient décidé de supprimer toute trace de l'existence de Valérie Trierweiler. En effet, les articles et communiqués qui lui étaient consacrés ont quasiment tous été supprimés.

Les pages web sont pourtant toujours indexées sur Google avec une recherche assez précise, mais chaque lien ou presque renvoie vers la fameuse page d'erreur. Ces articles sont encore accessibles via le cache de Google:

trierweiler

trierweiler

En revanche, la biographie officielle de François Hollande n'a pas encore été mise à jour sur le site de l'Elysée à l'heure où nous écrivons cet article.

bio hollande

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo
Les Premières dames de la Ve République
Voyez les images