NOUVELLES
26/01/2014 07:23 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Tunisie : le président charge à nouveau Mehdi Jomaâ de former un gouvernement

Le président tunisien Moncef Marzouki a chargé de nouveau Mehdi Jomaâ de former un gouvernement d'indépendants, a indiqué dimanche le candidat au poste de Premier ministre au lendemain de son échec à composer dans les délais son équipe.

"Le président m'a renouvelé sa confiance et m'a chargé de former le gouvernement. Nous avons fait un grand pas dans la formation du gouvernement, il est presque prêt", a-t-il dit dans une déclaration retransmise à la télévision nationale.

"Inch Allah, je ne vais pas prendre beaucoup de temps pour présenter la liste (des membres du cabinet) au président", a-t-il ajouté à l'issue d'une rencontre avec M. Marzouki qui n'avait pas été annoncée.

M. Jomaâ avait déclaré samedi soir ne pas avoir pu présenter la composition de son cabinet dans le délai légal de quinze jours après sa nomination le 10 janvier faute de consensus au sein de la classe politique.

Légalement, il dispose de nouveau de quinze jours pour former une équipe qui devra obtenir la confiance de l'Assemblée nationale constituante.

Dans l'intervalle, le Premier ministre sortant, l'islamiste Ali Larayedh, reste en charge des affaires courantes.

L'une des principales causes de l'échec a été un désaccord sur la révision des règles de la motion de censure du gouvernement par l'Assemblée pour rendre plus difficile le limogeage de l'équipe gouvernementale. Une autre source de blocage était l'identité du ministre de l'Intérieur.

M. Jomaâ doit former un gouvernement d'indépendants pour résoudre la crise politique provoquée il y a six mois par l'assassinat du député d'opposition Mohamed Brahmi.

Les islamistes d'Ennahda, majoritaires à l'assemblée, ont accepté de quitter le pouvoir jusqu'à des élections en 2014 afin de sortir la Tunisie de son impasse politique.

alf/sw