NOUVELLES
26/01/2014 12:39 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Syrie: combats à Damas, un adolescent abattu à Alep (ONG)

Des combats faisaient rage dimanche dans plusieurs quartiers de Damas, a rapporté une ONG alors que représentants du régime et de l'opposition poursuivent leurs pourparlers de paix à Genève.

"Des combats intenses entre les rebelles et les forces du régime font rage à Jobar (dans l'est de Damas) et dans le secteur de Port-Saïd à Qadam (dans le sud de la capitale)", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les violences se poursuivent également à Alep, dans le nord du pays, où un adolescent de 15 ans a été abattu par un sniper de l'armée dimanche, selon plusieurs sources citées par cette ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales à travers le pays.

La veille, 18 personnes dont 6 enfants ont été tuées dans un raid contre le quartier de Salihin tenu par les rebelles dans cette ville ciblée par une offensive aérienne du régime depuis le 15 décembre, ajoute l'OSDH.

A Damas, un obus de mortier probablement tiré par les rebelles a touché le quartier de Qassaa dans le centre de la ville, rapporte l'OSDH. Selon l'agence de presse officielle Sana, sept personnes ont été blessées dans cette attaque.

L'armée de l'air a également bombardé la ville de Douma, tenue par les rebelles au nord-est de Damas, rapporte l'OSDH.

Dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, dans le sud de Damas, "le nombre de personnes qui sont décédées depuis le mois de juin en raison du manque de nourriture et de médicaments est passé à 75, dont 24 femmes et quatre enfants", a assuré l'ONG qui avait fait état d'un précédent bilan de 63 morts vendredi dans ce camp assiégé. Six des victimes sont décédées dimanche.

Sur un autre front, 26 combattants ont été tués dans des batailles entre jihadistes, notamment de l'Etat islamiste en Irak et au Levant (EIIL) et du Front al-Nosra, et Kurdes près de la ville à majorité kurde de Ras al-Ain, dans le nord de la Syrie, selon l'OSDH.

"La nature des combats change en fonction des secteurs", a expliqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH, en référence à d'autres affrontements qui opposent des groupes rebelles à l'EIIL depuis trois semaines.

Plus tôt dans la semaine, des formations kurdes de Syrie avaient désigné une assemblée locale dans un des trois cantons majoritairement kurdes du nord-est du pays, dont elles avaient annoncé la création il y a deux mois.

Le conflit en Syrie a fait plus de 130.000 morts en près de trois ans alors que des millions de personnes ont été forcées de quitter leurs foyers.

ser/faa/feb