NOUVELLES
26/01/2014 11:12 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Grammy Awards: Daft Punk transforme le Staples Center en boîte disco

Le duo électro français Daft Punk a mis fin, aux Grammy Awards, à six ans de silence télévisé, en transformant la scène du Staples Center à Los Angeles en boîte disco avec le concours de Stevie Wonder.

Dans un décor reconstituant un studio d'enregistrement, le duo casqué -- d'abord dissimulé derrière une vitre teintée -- a interprété son tube "Get Lucky", avec Pharrell Williams.

La vitre teintée s'est abaissée et a laissé apparaître les deux Français, qui avait troqué leurs smokings et casques noirs pour des costumes et casques blancs.

Stevie Wonder, lauréat de 25 Grammys, a ensuite pris le relais avec les musiciens et, sur la base imparable de "Get Lucky", a repris les tubes "Freak out" et "Another Star".

Le public du Staples Center s'est levé comme un seul homme et on pouvait voir se déhancher aux sons disco Yoko Ono et Taylor Swift, Beyoncé et Jay Z ou encore Ringo Starr et Nate Ruess.

Daft Punk, qui avait remporté deux trophées dance/électro aux Grammys en 2009, est l'un des grands gagnants des 56e Grammy Awards, où il a déjà remporté les trophées de meilleurs duo, enregistrement et album dance/électro. Il concourt encore pour le meilleur album de l'année ("Random Access Memories").

rr/lb