NOUVELLES
26/01/2014 01:29 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Coupe du monde - Kitzbühel/super-combiné: déclaration

Alexis Pinturault (FRA, 1er): "Les conditions n'avaient rien à voir avec celles du slalom il y a deux jours. C'était des conditions normales, avec de la neige dure qui ne creusait pas trop. Je suis content de ma manche. Les écarts n'étaient pas très élevés après le super-combiné. Ligety était derrière moi et j'étais le grand favori (pour gagner le super-combiné). Mais je savais aussi que rien n'était acquis, même si Marcel (Hirscher) partait après les 30. J'ai essayé de mettre les choses en place. C'est compliqué. Je n'ai pas pris de risques de fou. J'ai skié juste engagé, pas à 130 %. Alors que Marcel avait une seule chose à faire: c'était engager comme un malade. (Le fait de gagner à Kitzbühel) Ça n'a pas une saveur particulière pour moi. Ce qui est particulier, c'est que c'était un vrai combiné, pas le combiné traditionnel où le slalomeur est avantagé avec deux manches. Il faut aussi dire que le super-G était raccourci, donc c'était un avantage pour les slalomeurs. C'était quand même une plus belle course que les anciens combinés".

tba-asc/dac