NOUVELLES
26/01/2014 08:39 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Colombie: trois Farc abattus dont le commanditaire d'un attentat

Trois guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), dont le commanditaire d'un attentat ayant tué un civil, ont été abattu lors de deux opérations militaires, ont annoncé dimanche les autorités.

Parmi les victimes figurent l'un des responsables de l'explosion d'un véhicule piégé commise le 16 janvier dans la localité de Pradera située dans le département du Valle del Cauca (ouest), où a eu lieu la première offensive, a indiqué l'armée.

Deux autres guérilleros soupçonnés d'avoir organisé cet attentat à la bombe ont été capturés.

L'explosion, qui avait provoqué la mort d'un civil et blessé plus d'une vingtaine de personnes, avait été condamnée vendredi par la direction de la rébellion marxiste, qui mène depuis plus d'un an des négociations de paix, délocalisées à Cuba.

Le seconde offensive durant laquelle ont été tués deux guérilleros s'est déroulée à Montelibano, localité située dans le département de Cordoba (nord-ouest).

Ces nouvelles attaques militaires portent à 29 le nombre de rebelles abattus en l'espace d'une semaine dans les rangs de la principale guérilla du pays.

Les affrontements avec les Farc se poursuivent malgré les négociations visant à résoudre le plus vieux conflit d'Amérique latine, qui a fait plusieurs centaines de milliers de victimes.

Alors que les Farc dénoncent une "escalade de la guerre", le président Juan Manuel Santos continue d'exclure tout cessez-le-feu, avant de parvenir à un accord final, dans le but de maintenir la pression militaire sur la rébellion.

Fondées en 1964, les Farc, issues d'une insurrection paysanne, comptent encore selon les autorités entre 7.000 et 8.000 combattants, essentiellement repliés dans les régions rurales de la Colombie.

srt/pz/ob