NOUVELLES
25/01/2014 08:28 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

Le chanvre séduit les consommateurs manitobains

La production de chanvre augmente d'environ 20 % chaque année au Manitoba en raison d'une demande croissante de produits qui en découlent et d'un climat propice à sa culture.

Cet arbuste à feuilles palmées est une source de fibres qui permet de fabriquer des vêtements, des cordes et du papier. Ses graines peuvent servir de nourriture et l'huile qu'elle contient peut être utilisée pour des soins de beauté.

Seuls quelques commerçants vendent des produits issus de chanvre qui n'a par ailleurs obtenu le droit de pousser au Canada qu'en 1998 après en avoir été interdit pendant 60 ans.

Selon Agriculture et Agroalimentaire Canada, le chanvre contient une faible teneur en THC, qui à l'époque représentait une condition suffisante pour être interdite de culture, comme la marijuana.

« Les gens sont très emballés », explique Sarah Paradis, une employée du magasin Hempyrean à Winnipeg. « Ils veulent davantage de produits à base de chanvre ».

Les idées fausses sur cette plante persistent et certains clients, souligne Mme Paradis, lui demandent s'ils peuvent « fumer leur chemise de chanvre », comme si allumer le tissu apporterait un effet euphorisant.

« Il y a des variétés de chanvre qui ne sont pas hallucinogènes et peuvent produire des choses utiles dans notre vie quotidienne », note le cofondateur de l'Initiative de transition du Sud-Est manitobain, Gabriel Gagné.

L'entreprise Hemp Oil Canada, établie à Sainte-Agathe, entend augmenter sa capacité de transformation l'année prochaine et proposer davantage de produits issus du chanvre.

Malgré ce succès croissant, le Manitoba produit quand même environ 200 fois plus de blé que de chanvre chaque année.

D'après le reportage de Jacques Marcoux