NOUVELLES
16/01/2014 07:39 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Yémen: attaques d'Al-Qaïda contre l'armée, 10 soldats et 8 insurgés tués (source militaire)

Dix soldats et huit insurgés ont été tués jeudi dans des attaques lancées par des dizaines de membres présumés d'Al-Qaïda contre des positions de l'armée dans la province centrale de Baïda au Yémen, a-t-on appris de sources militaire et locale.

"Des hommes armés d'Al-Qaïda ont mené jeudi matin des attaques simultanées contre trois positions militaires à Radaa, tuant dix soldats et blessant d'autres", a déclaré à l'AFP la source militaire faisant état également de huit morts parmi les assaillants.

Selon cette source s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, "quatre soldats ont été fait prisonniers par les assaillants".

Parmi les assaillants tués figure un kamikaze qui a été "abattu avant qu'il ne parvienne à actionner sa ceinture d'explosifs", selon la même source.

Un responsable local a de son côté affirmé à l'AFP que "des dizaines d'hommes armés avaient participé aux attaques de Radaa", précisant que les insurgés d'Al-Qaïda à Baïda avaient reçu des renforts d'Ansar al-Charia", un groupe lié au réseau extrémiste, venus selon lui de la province sudiste d'Abyane.

Des accrochages se poursuivaient par intermittence en milieu de journée à Radaa. La province de Baïda est considérée comme un fief d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa).

L'armée de l'air est intervenue pour soutenir les militaires et les aider à repousser les assaillants, selon la source militaire.

Les partisans d'Al-Qaïda prennent souvent pour cible des unités de la brigade 139 de l'armée, mise en place en 2012 pour combattre les radicaux islamistes.

Par ailleurs, un drone, vraisemblablement américain, s'est abîmé dans la province désertique d'Al-Maharah, dans l'extrême est du Yémen, près de la frontière avec le sultanat d'Oman, a indiqué jeudi à l'AFP un responsable local, sans plus de détails.

Les Etats-Unis sont le seul pays à disposer de drones dans la région. Ces appareils ont été utilisés de façon particulièrement intense l'année dernière pour soutenir la lutte des autorités yéménites contre Al-Qaïda.

mou/tm/feb