NOUVELLES
16/01/2014 09:23 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Évasion fiscale : Ottawa lance sa ligne de délation rémunérée

Un texte de Fanny Bédard

Le gouvernement fédéral lance un service téléphonique pour inciter les Canadiens à dénoncer l'évasion fiscale internationale, après en avoir fait l'annonce dans son budget de mars 2013.

« L'Agence du revenu du Canada pourra payer une récompense aux personnes au courant d'une évasion fiscale importante, quand elles fourniront de l'information qui permettra d'amasser des impôts additionnels », a déclaré la ministre du Revenu national, Kerry-Lynne Findlay, mercredi à Vancouver.

Le dénonciateur qui signalera une fraude de plus de 100 000 $ pourra recevoir de 5 % à 15 % du montant récupéré.

Ottawa avait déjà prévu 30 millions de dollars sur cinq ans pour ce programme pour lequel 70 employés de l'Agence du revenu du Canada travailleront.

Le gouvernement dit ne pas pouvoir évaluer pour l'instant combien d'argent il va pouvoir récupérer.

Un programme qui doit faire ses preuves

Le directeur fédéral de la Fédération canadienne des contribuables, Gregory Thomas, dit qu'il faudra attendre trois ou quatre ans avant de pouvoir juger l'efficacité du programme. « La question pour nous est de savoir si ces mesures seront efficaces », a-t-il dit.

Il se demande aussi si le personnel qui enquête est suffisant. « Ils ont coupé le nombre d'effectifs dans le département des agents du revenu », a-t-il ajouté.