NOUVELLES
16/01/2014 01:23 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Une vingtaine de villageois musulmans auraient été tués en Birmanie

RANGOON, Myanmar - Un citoyen et une organisation de défense des droits de la personne affirment qu'une vingtaine de femmes et d'enfants musulmans ont été tués par une foule de bouddhistes en colère dans une région isolée de la Birmanie.

Un responsable du gouvernement a admis jeudi que la situation était tendue dans l'État Rakhine, dans le nord du pays, mais a nié qu'il y ait eu des décès.

Chris Lewa, de l'organisation Projet Arakan, qui documente les abus contre la minorité musulmane rohinyga depuis plus d'une décennie, a déclaré que les violences s'étaient produites mardi à Du Char Yar Tan, un village de l'État Rakhine.

Elle a indiqué que le bilan des victimes restait incertain, mais ses sources lui ont dit qu'il pourrait y avoir une vingtaine de victimes.

Un résidant du village, qui a réclamé l'anonymat par crainte de représailles, a affirmé que 17 femmes et cinq enfants avaient été tués.

Le porte-parole de l'État, Win Myaing, a nié que des musulmans aient été tués dans la région.